lundi 17 juin 2019
Accueil / Société / Projet de création d’une journée d’hommage, le 28 mars”, aux “Sentinelles de la Nation”
Le cercueil était porté par dix gendarmes (gardes républicains, mobiles ou départementaux) et élèves officiers de l’Ecole des officiers de gendarmerie et de l’Ecole militaire interarmes (Crédit:MG/L'Essor)
Le cercueil était porté par dix gendarmes (gardes républicains, mobiles ou départementaux) et élèves officiers de l’Ecole des officiers de gendarmerie et de l’Ecole militaire interarmes (Crédit:MG/L'Essor)

Projet de création d’une journée d’hommage, le 28 mars”, aux “Sentinelles de la Nation”

Un ancien médecin militaire propose de faire reconnaître la journée du 28 mars, date en 2018 de la cérémonie aux Invalides à Paris pour le colonel Arnaud Beltrame, comme celle d’un hommage annuel à “toutes les Sentinelles de la Nation”.

Cette proposition,  vient d’être été adressée à l’Elysée par Gérard Chaput, 69 ans, ancien médecin-chef adjoint à l’hôpital militaire du Val-de-Grâce.

“Le 28 mars dans la cour d’honneur des Invalides, j’ai vu l’unité de la Nation autour du chef de l’Etat, du héros et de tous les corps constitués”, a-t-il expliqué à L’Essor, souhaitant que l’on “pérennise” ce moment.
“Militaires, policiers, gendarmes, douaniers ou pompiers honorent leurs morts à des dates différentes et il serait bien que ces Sentinelles de la Nation fassent l’objet d’un hommage le même jour à leurs morts, ainsi qu’à leurs blessés et aux vivants”, précise-t-il.

PMG

A voir également

Un escadron de gendarmerie mobile au printemps 2019 à Paris. Photo d'illustration (Crédit photo: GT/ L'Essor).

Les pistes du général Cavallier pour réformer la Gendarmerie mobile (actualisé)

Ce spécialiste du maintien de l'ordre suggère plusieurs pistes pour faire évoluer la Gendarmerie mobile, en première ligne sur le front des Gilets jaunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !