dimanche 27 septembre 2020
Accueil / Société / Près de 300 policiers manifestent à Paris pour l’égalité Police-Gendarmerie
Un gendarme et un policier à l'entrée du ministère de l'Intérieur (MG/L'Essor).
Un gendarme et un policier à l'entrée du ministère de l'Intérieur (MG/L'Essor).

Près de 300 policiers manifestent à Paris pour l’égalité Police-Gendarmerie

“La police est moins bien traitée que la gendarmerie, et c’est un sujet tabou”, a expliqué Jean-Marc Bailleul, le secrétaire général du Syndicat des cadres de la sécurité intérieure (SCSI – majoritaire chez les officiers de police). Depuis 2010, la Gendarmerie, qui dépendait auparavant du ministère de la Défense, a intégré le ministère de l’Intérieur, et les gendarmes ont conservé leur statut militaire.

Le syndicat estime que depuis leur intégration au sein du ministère, il subsiste une “différence de traitement” entre les deux corps dont souffrent les policiers, selon M. Bailleul, précisant toutefois “qu’il n’y avait pas de guerre avec les gendarmes”. “Nous mettons sur la table la différence de statut entre les gendarmes et les policiers, la différence de traitement, qui a des effets non négligeables sur la sécurité”, a-t-il expliqué, demandant “une réciprocité de traitement”. “Pourquoi conserver le statut militaire dans la mesure où l’activité militaire d’un gendarme représente moins de 3% de son activité générale”, s’est-il interrogé.

“Une seule grande force de sécurité”

Selon le SCSI, un gendarme coûte 26% plus cher qu’un policier, et “sur 15 ans, à grade égal, un gendarme est payé 100.000 euros de plus qu’un policier”, assure M. Bailleul. “Nous constatons qu’il y a un traitement à deux vitesses (…) et nous demandons la parité”, a ajouté M. Bailleul, qui souhaite réunir les deux corps afin de former “une seule grande force de sécurité”. “Cela conduirait à des économies budgétaires (…) et à une meilleure efficacité”, estime-t-il.

Le SCSI a initié une action au niveau européen pour que les gendarmes obtiennent le droit de se syndiquer, ce qui n’est pour l’heure pas possible. Les gendarmes n’ont pas le droit de se syndiquer – ce qu’avait rappelé avec fermeté le gouvernement au Conseil de l’Europe – contrairement aux policiers qui sont de statut civil.

En février 2014, le gouvernement avait fait savoir au Conseil de l’Europe qu’il y était opposé. L’instance européenne avait été saisie de ce cas, en juin 2013 par le Conseil européen des syndicats de Police (CESP) auquel le SCSI est adhérent.

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. LASSERAS

    N”oublions que le SNOP pas assez SNOB a été baptisé SCSI et s’est marié avec la CFDT de notre bien aimé BLONDEL, (qui a pondu un drôle d’article sur la gendarmerie et ses fêtes.
    Alors, toujours en mal de considération nos chers cadres police
    vis à vis de nos concitoyens ils ont belle mine, ils ont eu leur temps de gloire
    mais n ont pas sur s adapter, ils ont qu’à rejoindre la gendarmerie par concours SVP
    Ils ont les grades, les uniformes et veulent ressembler aux militaires mais ce ne sont pas des militaires, juste de envieux , des râleurs !
    allez courage,il y a d excellents policiers, s’ils ne sont pas bien ils n’ont qu’à quitter leur institution pour le privé, ils verront
    bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *