dimanche 27 septembre 2020
Accueil / L'actualité Bourgogne-Franche-Comté / Police : la formation initiale et continue, clef de voûte de l’institution
Essor Policiers Blessés 93
Illustration (DC/L'Essor).)

Police : la formation initiale et continue, clef de voûte de l’institution

Le ministre de l’Intérieur a officiellement installé vendredi, la nouvelle direction du recrutement et de la formation de la police nationale, entend “repositionner l’exigence de formation au cœur de l’institution“.

En déplacement à Sens dans l’Yonne où il a participé à la cérémonie de sortie de la 242e promotion d’élèves gardiens de la paix, le ministre a indiqué vouloir faire de la formation initiale et continue, la clef de voûte permettant aux policiers de s’adapter “aux évolutions de la société, des techniques, du droit et des phénomènes criminels“, alors qu’environ 9.000 nouveaux policiers auront été recrutés sous le quinquennat.

Lancée par Bernard Cazeneuve le 2 juin 2016, la réforme de la formation dans la police nationale se traduit par la création d’une nouvelle Direction centrale du recrutement et de la formation (DCRFPN) et l’installation d’un nouveau patron, Philippe Lutz. “Cette nouvelle direction renforce la formation des policiers, la qualité des enseignements dispensés, la compétence des agents et, au bout du compte, la qualité du service rendu aux Français“, a souligné Bruno Le Roux.

Lors de son déplacement dans l’Yonne, il en a profité pour tacler la précédente majorité qui avait choisi de supprimer cette direction. “Cette politique avait alors entraîné un émiettement des structures de formation, ce qui avait considérablement affaibli la capacité de la police à concevoir, animer et coordonner une véritable stratégie nationale de recrutement et de formation des agents“, a t-il déclaré .

Adapter la formation au contexte terroriste

Si l’objectif d’adaptation de la formation doit répondre au contexte sécuritaire marquée par la menace terroriste ou le nouveau cadre législatif (nouvelle doctrine d’emploi pour l’armement, les équipements de protection, etc), il insiste également sur les aspects déontologiques du métier.

Le rôle des Écoles de Police, c’est de dispenser les compétences, les savoirs et les savoir-faire nécessaires pour que vous puissiez exercer avec efficacité le dur métier de policier. J’entends par là les connaissances théoriques et techniques. Les gestes réglementaires. Le travail en équipe. Mais aussi les valeurs républicaines au nom desquelles vous serez amenés à agir et que vous devrez défendre, et même illustrer, en toutes circonstances“, a affirmé Bruno Le Roux alors que la polémique sur la violente interpellation du jeune Théo à Aulnay-sous-Bois reste vive.

Le nombre d’élèves actuellement en formation s’élève à 3.647 gardiens de la paix, 1.206 adjoints de sécurité et 222 cadets de la République.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *