mardi 13 avril 2021
Accueil / A la Une / Police: le niveau des recrues inquiète le sénateur Henri Leroy
Le niveau des nouvelles recrues de la Police inquiète. Illustration (MG/L'Essor).
Le niveau des nouvelles recrues de la Police inquiète. Illustration (MG/L'Essor).

Police: le niveau des recrues inquiète le sénateur Henri Leroy

Ancien officier de gendarmerie, le sénateur (LR) Henri Leroy, spécialiste des forces de sécurité, alerte depuis des années sur l’appauvrissement inquiétant des viviers de recrutementdans la Police. Une thématique qu’il abordera de front ce lundi 8 mars lors du Beauvau de la Sécurité.

Prévu pour durer quatre mois, ce grand “débat sur la police” se penche ce lundi 8 mars sur la question de la formation.

Moins de candidats mais plus de recrues

“On recrute à gogo, on sature les écoles et on envoie les recrues plus tôt sur le terrain pour laisser la place aux promotions d’après”, souligne l’homme politique dans l’hebdomadaire La Croix. En cause notamment, un manque de cohérence dans les politiques publiques. Emmanuel Macron s’est en effet engagé à recréer les 10.000 postes de policiers et de gendarmes supprimés lors du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Le nombre d’incorporations annuel d’élèves gardiens de la paix a ainsi bondi en dix ans, de 450 en 2010 à 3 700 en 2021. Mais, dans le même temps, les vocations se sont taries, le nombre de candidats au concours se stabilisant depuis 2015 à 20.000 en moyenne chaque année.

Il en résulte que les grilles d’évaluations, régulièrement modifiées, ont été revues à la baisse. Et que le concours est de moins en moins sélectif. “Alors que seuls 1% des candidats au concours externe des gardiens de la paix, accessible au niveau bac, étaient admis en 2010, ils étaient plus de 9% en 2018”, écrit notre confrère. Les recruteurs s’inquiètent d’un niveau parfois insuffisant. D’après plusieurs sources, “on peut être admis avec des notes catastrophiques, un 7/20 par exemple”. Impensable il y a encore quelques années.

Exigence revue à la baisse concernant le profil des candidats

Le profil de certaines recrues pose également problème. Autrefois, seuls les candidats au casier judiciaire vierge pouvaient postuler. Ces derniers subissent en effet une enquête administrative pour vérifier leur “bonne moralité”. Là aussi, il semble que cette exigence ne soit plus la même. Le référent national formation pour Alternative Police CFDT, Franck Chantelauze, explique ainsi à La Croix que certaines recrues “ont des antécédents de violences conjugales ou de petits larcins”. “On se demande comment certains ont pu arriver en école…”, s’étonne par ailleurs un formateur et membre de jury.

Autre élément inquiétant, l’épreuve de gestion du stress a été supprimée en 2019. Jugée trop chronophage et pas assez sélective, elle était pourtant très pertinente, d’après un psychologue de la police. La vraie raison, c’est que cela éliminait beaucoup de personnes qui ne présentaient pas les garanties psychiques pour faire face à ce métier”.

La question de la durée de la formation des élèves gardiens de la paix

Quant à la formation en école, son délai a été réduit de 12 à 8 mois en juin 2020 pour que les élèves gardiens de la paix soient opérationnels au plus vite. Une “erreur fondamentale” a admis Gérald Darmanin le 30 novembre dernier devant les parlementaires de la commission des lois de l’Assemblée.

Lire aussi: Concours sous-officier : les candidats à la recherche de conseils et d’entraide sur internet

Le ministre de l’Intérieur souhaite d’ailleurs proposer au président de la République de revenir sur cette mesure. Mais il a du pain sur la planche pour contrecarrer ce nivellement par le bas qui affecte également, dans une moindre mesure, la Gendarmerie nationale.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.