mardi 18 mai 2021
Accueil / Société / Passages de témoin à la présidence du Cnaps
Un agent de sécurité privée (Crédit photo: Pixabay).
RyanMcGuire / Pixabay

Passages de témoin à la présidence du Cnaps

Valérie Derouet-Mazoyer (crédit photo: Cnaps).
Valérie Derouet-Mazoyer (crédit photo: Cnaps).

Passages de témoin au Conseil national des activités privées de sécurité. Alain Bauer, président depuis la création de cet établissement public, en 2012, cède son fauteuil à son ancienne vice-présidente Valérie Derouet-Mazoyer. Membre depuis six ans du collège du Cnaps – le conseil d’administration de cet organisme chargé d’encadrer la sécurité privée -, cette directrice chez l’électricien EDF a été élue à l’unanimité, ce lundi 5 mars.

Figure historique de la sécurité privée, le criminologue Alain Bauer suivra de plus loin les pas de son ancien bras droit. Pas désigné comme personnalité qualifiée par le ministère de l’Intérieur, il ne siégera en effet plus au collège du Cnaps. Ce dernier rassemble 25 membres, dont treize représentants de l’Etat et du monde de la justice, huit représentants du privé et quatre personnalités qualifiées.

La vigilance de l’Etat

Le jeune établissement public vient d’être pointé du doigt il y a quelques mois par la Cour des comptes dans son rapport annuel. Si le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a salué l’élection de la nouvelle présidente et l’action de son prédécesseur, il a également mis en garde l’organisme du boulevard Poissonnière. “L’Etat sera particulièrement attentif à l’amélioration des contrôles et à la poursuite de la professionnalisation des métiers de la sécurité privée, ainsi qu’aux moyens qui seront consacrés à la lutte contre la fraude” pour les trois années à venir, a rappelé l’ancien maire de Lyon.

Lire aussi sur L’EssorLe bilan contrasté de la Cour des comptes sur l’externalisation des gardes statiques

Avec l’élection de Valérie Derouet-Mazoyer, le Cnaps prend une teinte très “défense”. Cette administratrice du Conseil supérieur de la formation et de la recherche stratégique (CSFRS) et de l’Institut des hautes études de la défense nationale (IHEDN) est en effet colonelle de réserve opérationnelle au titre de spécialiste dans l’armée de l’Air (corps des officiers mécaniciens de l’Air)  et diplômée de l’école des Mines de Paris et auditrice de la 57e session nationale de l’IHEDN.

Stéphane Volant (crédit photo: Cnaps).
Stéphane Volant (crédit photo: Cnaps).

Elle sera secondée à la tête du collège du Cnaps par Stéphane Volant, le secrétaire général de la SNCF, une fonction qui comprend dans son périmètre la tutelle de la direction de la sûreté. Ce dernier, également président du Club des directeurs de la sécurité et de la sûreté des entreprises, a été élu vice-président.

Le premier temps fort du nouveau collège du Cnaps est attendu pour cet été. Deux députés, Alice Thourot (Drôme, LREM), et l’ancien chef du Raid Jean-Michel Fauvergue (Seine-et-Marne, LREM), rendront leur copie. Ils ont été chargés par l’exécutif de plancher sur les coopérations entre secteur privé et public dans la sécurité, à travers la répartition des tâches, l’écriture d’une doctrine d’emploi et le partage d’informations.

Le Cnaps est chargé d’encadrer les 170.000 agents de sécurité privée en France. L’établissement public surveille l’accès à la profession, mène des contrôles et est chargé de conseiller ce secteur qui a généré en 2017 un chiffre d’affaires d’environ six milliards d’euros.

G.T.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.