samedi 20 avril 2019
Accueil / Société / Parly déclassifie 14 notes de la DGSE dans un dossier de crimes de guerre en Syrie

Parly déclassifie 14 notes de la DGSE dans un dossier de crimes de guerre en Syrie

La ministre des Armées Florence Parly vient de déclassifier 14 notes de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) relatives à un dossier instruit à Paris pour complicité de crimes de guerre commis en Syrie.
Florence Parly a suivi l’avis favorable à la déclassification (publié au Journal officiel du 31 janvier) donné par la Commission du secret de la défense nationale (CSDN) que la ministre avait saisi suite à la demande de deux juges d’instruction parisiens. Stéphanie Tacheau et Alexandre Baillon, chargés d’une information judicaire ouverte pour “complicité de crimes de guerre et complicité de crimes contre l’humanité”, demandaient à la ministre des Armées la déclassification de documents des services de renseignements français.
Ces 14 notes de la DGSE sont datées de 2011 à 2017.

Le régime syrien du président Bachar el-Assad est accusé d’avoir commis de nombreux crimes de guerre (tortures, bombardements de populations civiles, disparitions forcées …) au cours de la guerre civile qui a débuté il y a près de huit ans.

Les dossiers syriens constituent le plus important portefeuille des dossiers traités par l’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité (OCLCH), dirigé par un colonel de Gendarmerie. Sur un total de 105 dossiers confiés actuellement à l’OCLCH, 25 soit du près du quart, concernent des crimes de guerre, des crimes de tortures et des disparitions forcées de militaires et de civils, liés à la guerre civile en Syrie.

P-M.G

A voir également

Anssi bilan 2018

2018, une année chaude pour les cyber-pompiers de l’Anssi

L'agence, qui vient de présenter son rapport annuel ce lundi 15 avril, est intervenue dans 14 opérations de cyberdéfense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !