dimanche 18 août 2019
Accueil / Société / Nîmes : 15 ans de réclusion pour une tentative de meurtre contre un policier
Palais de justice
Illustration (MG/L'Essor).

Nîmes : 15 ans de réclusion pour une tentative de meurtre contre un policier

Malik Azouza, 24 ans, a été condamné mercredi à quinze ans de réclusion criminelle par la cour d’assises du Gard, notamment pour une tentative de meurtre contre un policier à Nîmes le 9 janvier 2015, en pleine psychose des attentats en région parisienne.

Le jeune homme a été reconnu coupable d’une des deux tentatives de meurtre sur des policiers pour lesquelles il était jugé depuis lundi. Il a également été condamné pour “violences volontaires” sur quatre policiers nationaux et municipaux.

M. Azouza était accusé d’avoir délibérément foncé en voiture sur au moins deux policiers, dont un avait reçu 21 jours d’ITT, alors que la France était en pleine psychose, deux jours après la tuerie de Charlie Hebdo et le jour même de la prise d’otages de l’Hyper Cacher à Paris.

Les jurés ont suivi les réquisitions de l’avocate générale, Véronique Compan, qui avait demandé quinze ans de réclusion mercredi matin, en retenant “l’intention homicide” contre le jeune homme qui avait 21 ans à l’époque des faits et n’était connu que pour des délits routiers.

Selon elle, Malik Azouza avait utilisé “sa voiture comme une arme“, à la suite d’une infraction au stationnement qui avait dégénéré en course-poursuite. “L’instruction n’a pas permis de dire que (l’accusé) avait des volontés terroristes“, avait-elle souligné.

AFP

A voir également

La caserne Delcassé, où réside le gendarme accusé de viol (Crédit photo: Google maps).

La garde à vue du jeune gendarme accusé de viol levée (actualisé)

Un jeune gendarme est accusé de viol. Il a été placé en garde à vue ce lundi 29 juillet dans l'après-midi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *