samedi 23 février 2019
Accueil / L'actualité Île-de-France / Le musée de l’Armée fait l’acquisition d’une œuvre déclarée trésor national

Le musée de l’Armée fait l’acquisition d’une œuvre déclarée trésor national

Le musée de l’Armée, situé aux Invalides à Paris, a acquis avec le concours exceptionnel des ministères de la Défense et de la Culture et de la Communication, la version originale d’une œuvre de François Gérard : Portrait de Joachim Murat (1764-1815), Prince français et maréchal de l’Empire, peinte en 1805. Ce tableau a été déclaré trésor national à la suite du refus de certificat d’exportation. L’œuvre, reconnue d’intérêt majeur pour le patrimoine national, ne quittera donc pas le territoire.

Cet achat vient enrichir les importantes collections du musée de l’Armée en rapport avec la Révolution et le Premier Empire, faisant écho à la présence du tombeau de Napoléon 1er sous le dôme des Invalides.

Cette peinture représente Joachim Murat, en uniforme de cérémonie des maréchaux de l’Empire, portant le grand cordon, la plaque et le grand collier de la Légion d’honneur, ainsi que la plaque de l’Aigle noir. Le tout accompagné d’un grand ceinturon aux emblèmes divers propres à Murat.

Commandé à l’artiste par Dominique-Vivant Denon, directeur des musées impériaux, cette œuvre était destinée à rejoindre les 18 portraits des maréchaux de la première promotion au Palais des Tuileries.

Portrait de Joachim Murat
Portrait de Joachim Murat (1764-1815), Prince français et maréchal de l’Empire, en grande tenue, 1805, François Gérard. Crédit : Paris, musée de l’Armée,Dist. RMN-Grand-Palais.

JR

A voir également

A l'Assemblée nationale, ce mercredi 30 janvier (Capture d'écran: Assemblée nationale).

Justice des mineurs: les pistes des députés pour les gendarmes

Plus de formation et de partage d'information: voici ce que recommandent les députés en matière de justice des mineurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement notre dernier dossier : « il y a 10 ans, le rattachement de la Gendarmerie au Ministère de l‘Interieur »

Vous n’êtes pas (encore) abonné à notre magazine « L’Essor de la Gendarmerie Nationale », je vous propose de recevoir, gratuitement, notre dossier du mois de janvier, en tiré à part.


Il vous suffit pour cela de nous retourner, en un clic, le simple bulletin ci-dessous :