lundi 28 septembre 2020
Accueil / A la Une / Mission sécurité : l’Assemblée vote un budget en hausse et les autoroutes gratuites pour les forces de l’ordre
L'Assemblée nationale (Crédit photo: GT / L'Essor).

Mission sécurité : l’Assemblée vote un budget en hausse et les autoroutes gratuites pour les forces de l’ordre

L’Assemblée a voté vendredi le budget en hausse pour 2018 de la “mission Sécurité”, qui comprend notamment la police et la gendarmerie, le gouvernement vantant “un effort conséquent” alors que des élus de l’opposition ont exprimé des bémols.

Photo d’illustration (M.G/L’Essor).

“Les crédits de la mission Sécurité augmentent de 1,5% en 2018 par rapport à 2017”, a souligné le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, lors de l’examen en première lecture du projet de loi de finances, vantant un “effort conséquent“.

Pour la police et la gendarmerie, le budget atteindra conjointement 19,22 milliards d’euros en crédits de paiement, en hausse de 253 millions d’euros (+ 1,34 %).

M. Collomb a rappelé que 10.000 créations d’emplois sont prévues sur le quinquennat, avec “dès 2018, le recrutement d’environ 1.000 policiers, 500 gendarmes et 400 personnels de la DGSI et du renseignement territorial”, évoquant aussi la future police de sécurité du quotidien (PSQ) qui permettra “d’aller vers une France apaisée“.

Il a également mis en avant un “effort important” pour l’équipement (tablettes, smartphones, etc.) et “un effort exceptionnel” pour l’immobilier (+5,4% pour la police, +9% pour la gendarmerie) en vue de rénovations de commissariats et casernes. Sur ce point, un amendement du gouvernement est venu prolonger le régime juridique qui permet aux collectivités de cofinancer de tels travaux.

Les autoroutes gratuites pour les forces de l’ordre
et les secours en intervention

Comme le budget “sécurité et éducation routières“, en hausse de 2,88%, les crédits de la sécurité civile inclus dans cette mission sont en progression, notamment pour assurer le renouvellement de la flotte d’avions anti-incendies. Ils ont été assortis d’un amendement du gouvernement pour verser des indemnités aux personnels impliqués dans la gestion des ouragans Irma et Maria.

Un autre amendement porté par Eric Ciotti (LR) a été adopté pour que les véhicules de secours en opération n’aient pas à payer les péages autoroutiers, le député ayant jugé “inadmissible” que la gratuité n’ait pas été jusque-là garantie. Comme les députés LREM, les Constructifs et le MoDem ont apporté leur soutien à ce budget, tandis que les communistes ont choisi de s’abstenir, faisant état d'”inquiétudes” sur la ventilation des crédits alors que les citoyens “veulent du bleu dans la rue“.

Au nom des élus LR, Aurélien Pradié a, lui, dénoncé un budget “pas à la hauteur” avec une “hausse limitée et en trompe l’oeil” qui s’accompagne de l’ajout de nouvelles missions.

Les députés Nouvelle Gauche se sont aussi opposés, Marietta Karamanli  estimant notamment qu'”une augmentation supplémentaire des moyens aurait pu être gagée par une non diminution des ressources de l’Etat au profit des très riches“.
Pour LFI, Ugo Bernalicis a notamment jugé que “ça avance sur les effectifs“, même si “on passe un peu à côté de l’objectif“.

AFP

Eric Ciotti : “Nous avons mis fin à une injustice inadmissible”

« Je me réjouis de l’adoption à l’unanimité de mon amendement visant à imposer à tous les concessionnaires autoroutiers la gratuité pour l’ensemble des déplacements des véhicules de secours (police, gendarmerie, pompiers et SAMU) sur l’intégralité des autoroutes du territoire national. Nous avons mis fin à une injustice inadmissible aujourd’hui à l’Assemblée nationale. » s’est réjoui Eric Ciotti, Député de la première circonscription des Alpes-Maritimes Secrétaire général adjoint Les Républicains

Ce qu’il faut retenir du budget 2018 de la Gendarmerie (infographie)

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *