mardi 1 décembre 2020
Accueil / Société / Michel Scat, l’ancien président de Gendarmes de Cœur condamné pour abus de confiance
Illustration (SD/L'Essor).

Michel Scat, l’ancien président de Gendarmes de Cœur condamné pour abus de confiance

Le chef d’abus de confiance a été retenu pour l’ancien président fondateur de l’association caritative et son épouse, trésorière. Ils avaient détourné des notes de frais. 

Douze ans après avoir fondé l’association Gendarmes de Cœur, Michel Scat vient d’être condamné pour abus de confiance, ainsi que son épouse. Tous deux avaient bénéficié de remboursements de notes de frais indues, au préjudice de l’association caritative. L’audience s’était tenue le 22 janvier.

Lire sur L’Essor : Prison avec sursis requise contre les époux Scat

Le jugement du tribunal correctionnel de Thionville a été remis ce lundi après-midi en délibéré : un an de prison avec sursis pour Michel Scat, six mois pour son épouse Laurence, sans mise à l’épreuve ni pour l’un ni pour l’autre. Tous deux sont également condamnés à rembourser solidairement la somme de 22.260,96€ à l’association Gendarmes de Cœur, et à ne plus exercer l’activité sociale dans l’exercice de laquelle l’infraction a été commise (en l’occurrence, président et trésorière d’une association).

Ce jugement est plus clément que les réquisitions (30 et 18 mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve) et la période des faits la plus ancienne (septembre 2012 à août 2013) n’a pas été retenue. “Cela aurait pu être pire ou meilleur. Maintenant nous voulons laisser cette affaire derrière nous, sans regret pour les années de notre vie données à l’association et ses formidables rencontres“, a commenté Michel Scat. Il s’est dit prêt à lancer les mensualités de remboursement.

Elise Descamps

Crowdfunding campaign banner

3 Commentaires

  1. Swol ande

    Pour ma part,j’ai trouvé ce jugement ne correspond pas à la gravité des faits qui lui sont reprochés .J’aurais accepté une condamnation d’un an aux travaux d intérêts collectifs,une peine à exécuter immédiatement à l entretien dès monument aux morts pour lui rappeler un peu de civisme.ex major CRS.Tous mon soutient à la gendarmerie dans cette épreuve.

  2. GAUCI

    En ce qui concerne Stéphane POUSSIER la peine infligée est insignifiante , le sursis est de trop compte tenu

    de cela la peine aurait du être assorti perte à vie de ses droits civils et civiques.

  3. GARDES

    Vous ne connaissait pas Michel Scat c’est un homme intègre et honnête,le problème vient d’un membre de l’association qui voulait évincer l fondateur de l’association pour prendre sa place

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.