samedi 19 octobre 2019
Accueil / Société / Marc Leclère nommé 1er vice-président de la mutuelle Unéo

Marc Leclère nommé 1er vice-président de la mutuelle Unéo

l’ingénieur général de l’armement hors classe (2S) Marc Leclère premier vice-président d’Unéo (Photo DR)

Sur décision de la ministre des Armées, l’ingénieur général de l’armement hors classe (2S) Marc Leclère a été nommé, le 1er janvier 2018, en qualité de premier vice-président d’Unéo pour une durée de trois ans annonce la mutuelle dans un communiqué.

Âgé de 53 ans, l’ingénieur général de l’armement hors classe (2S) Marc Leclère succède à l’ingénieur général de l’armement hors classe (2S) Norbert Fargère emporté, le 26 juillet 2017, par une maladie fulgurante.

Fort d’une expérience de plus de 30 ans dans différents secteurs clés de la souveraineté technologique des armées françaises, l’ingénieur général de l’armement Marc Leclère a œuvré dans les domaines des systèmes aéronautiques et spatiaux, des systèmes d’information et de communication ou encore de la cybersécurité, dans des contextes de fortes transformations au sein du ministère des Armées.

Pilote de chasse et ingénieur d’essais

Diplômé de l’École polytechnique en 1984, il a également obtenu le diplôme de l’École nationale supérieure de l’aéronautique et de l’espace. Breveté pilote des corps techniques, puis pilote militaire option “chasse” dans l’armée de l’air française, il totalise plus de 900 heures de vol sur dix types d’appareils.

Il a suivi une formation “management général” à l’École supérieure de commerce de Paris (ESCP). Il a, par ailleurs, participé à la 3e session du Cycle interministériel de management de l’État (CIME), organisé par l’ENA. Il a été auditeur de la 41e session du Centre des hautes études de l’armement (CHEAr) et de la 62e session nationale de l’Institut des hautes études de la défense nationale (IHEDN).

Un parcours au service des forces armées

L’ingénieur général de l’armement Marc Leclère commence sa carrière, en 1989, au centre d’essais en vol de la Direction générale de l’armement (DGA), comme ingénieur d’essais. Il y conduit notamment des études et des évaluations sur le système Rafale. En 1999, il rejoint le groupe de développement Rafale au Service des programmes aéronautiques (SPAé). Par la suite, il propose les fondements d’un nouveau corpus réglementaire relatif à la navigabilité des aéronefs militaires et d’État, puis se voit confier la direction d’opérations d’armement relatives aux aéronefs de combat, armements et hélicoptères de l’armée de l’air.

Premier directeur de l’unité de management “Espace et systèmes d’information opérationnels” créée en 2007 dans le cadre d’une réorganisation de grande ampleur, il devient responsable d’un vaste ensemble de programmes allant des systèmes spatiaux stratégiques aux produits de cybersécurité,en passant par les systèmes d’information opérationnels.

En 2011, il devient responsable de l’intégralité des contrats d’armement de la DGA au moment même où une nouvelle réglementation européenne est à mettre en oeuvre. Enfin, en 2014, il est nommé directeur général des systèmes d’informationet de communication (DGSIC) du ministère de la Défense.

Quittant le service actif, il rejoint la mutuelle Unéo, le 1er janvier 2018, en tant que premier vice-président.

Son rôle au sein d’Unéo

Tout au long de sa carrière, l’ingénieur général de l’armement Marc Leclère a œuvré pour que nos forces armées soient équipées au meilleur niveau en matière d’armement tout en maîtrisant les coûts. Aujourd’hui, au sein d’Unéo, il s’engage au profit de la protection sociale de la communauté défense dans un environnement en pleine évolution.

Au-delà de seconder le président dans l’exercice de ses responsabilités et de le suppléer en cas d’absence, Marc Leclère représente institutionnellement Unéo et participe à la vie politique de la mutuelle, notamment sur les dossiers relatifs à la gouvernance et à la formation des élus. Il est également en charge de mener une réflexion sur l’innovation et la digitalisation ainsi que sur la maîtrise des risques.

Son expérience en conduite et accompagnement d’organisations en période de changement et ses compétences en gestion des ressources humaines seront autant d’atouts pour répondre aux enjeux d’aujourd’hui et de demain de la mutuelle.

Marié et père de trois enfants, l’ingénieur général de l’armement hors classe (2S) Marc Leclère est officier de la Légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite. Il est également titulaire de la médaille de l’aéronautique.

A voir également

Le bon bilan de la plateforme Cybermalveillance, deux ans après son lancement

En deux ans, la plateforme d’assistance Cybermalveillance, le guichet mettant en relation cybervictimes et prestataires, affiche un beau bilan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *