mercredi 20 mars 2019
Accueil / Les suppléments Pays de la Loire / Manifestation de soutien à Maxime Peugeot à Nantes
A Notre-Dame-des-Landes (Photo/GF/PressPepper).
A Notre-Dame-des-Landes (Photo/GF/PressPepper).

Manifestation de soutien à Maxime Peugeot à Nantes

Grenade GLI F4 (Repro L’Essor)

Une manifestation s’est tenu mercredi 30 mai en fin d’après-midi à Nantes, en soutien à Maxime Peugeot, l’étudiant dont la main a été arrachée par l’explosion d’une grenade GLI-F4 le 22 mai sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. 

Lire aussi sur L’Essor: Un homme grièvement blessé en ramassant une grenade à Notre-Dame-des-Landes

Entre 200 et 350 personnes se sont rassemblées à 18 h, place Bouffay, à Nantes, la plupart portant un gant rouge symbolisant la mutilation du jeune homme. Des photos représentant les blessures subies sur la ZAD ont ensuite été répartis sur le sol, selon France 3 Pays-de-la-Loire, qui a couvert cette manifestation. 

Canon à eau

Une heure plus tard, le cortège s’est ébranlé en direction de la préfecture où une banderole “Désarmons la Police” a été déployée. Les policiers présents ont ensuite dispersé les manifestants à l’aide d’un canon à eau et de grenades lacrymogènes.  L’un des manifestants a été blessé à l’oeil par l’eau sous pression, selon le site Zone à défendre, animé par des zadistes. D’autres rassemblements ont eu lieu en France, sous le même intitulé : “Pour l’interdiction des grenades explosives et du flashball, et pour Maxime”. 

Enquête ouverte

Une enquête pour blessures involontaires a été ouverte et confiée à la section de recherches d’Angers. L’inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN) a également été saisie. L’avocat de Maxime Peugeot a annoncé à l’AFP que son client allait déposer plainte “mardi ou mercredi prochain” pour violences volontaires ayant entraîné une incapacité permanente. 

 

Lira aussi sur L’EssorLa GLI-F4, une grenade sur la voie de garage (actualisé) 

A voir également

Adama Traoré : les avocats des gendarmes dénoncent une instrumentalisation médiatique et un rapport sans valeur

Face à la nouvelle offensive médiatique de la famille d’Adama Traoré, qui demande la mise …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *