mardi 24 novembre 2020
Accueil / Société / Manifestation de policiers : le gouvernement fera des annonces mercredi après-midi
Le gouvernement fera mercredi à 14H00 "un certain nombre d'annonces et de propositions" dans le contexte des manifestations organisées par les syndicats de la police nationale, a déclaré le porte-parole du gouvernement.

Manifestation de policiers : le gouvernement fera des annonces mercredi après-midi

Le gouvernement fera mercredi à 14H00 “un certain nombre d’annonces et de propositions” dans le contexte des manifestations organisées par les syndicats de la police nationale, a déclaré le porte-parole du gouvernement.

“Cet après-midi à 14H00, une conférence de presse aura lieu à Matignon avec le Premier ministre, la garde des Sceaux et le ministre de l’Intérieur pour faire un certain nombre d’annonces et de propositions”, a dit Stéphane Le Foll lors du compte-rendu du Conseil des ministres.

Dans sa déclaration à la presse, “le Premier ministre évoquera les chantiers dans le domaine de la sécurité et de la justice, notamment en matière de simplification de la procédure pénale, de lutte contre le trafic ou la détention d’armes lourdes et de réforme du régime des permissions de sortir”, a précisé Matignon.

Le président de la République a rappelé en Conseil des ministres “le travail difficile, courageux et efficace des policiers et des gendarmes, de l’ensemble des forces de l’ordre. Il a rappelé aussi les moyens qui ont été mis en oeuvre pour aider à l’action des policiers et des gendarmes”, a souligné Stéphane Le Foll.

François Hollande a annoncé qu’il recevrait “la semaine prochaine” les syndicats de la police et de la justice. “Je rappellerai qu’après la période 2007-2012 où près de 13.000 emplois ont été supprimés dans la police et dans la gendarmerie, le gouvernement a décidé depuis 2012 de créer 5.300 postes dans la police et dans la gendarmerie”, a déclaré le porte-parole du gouvernement.

“Il y a bien sûr aujourd’hui une situation à laquelle on doit faire face, avec des menaces et des violences: terrorisme mais aussi la délinquance”, a-t-il observé. “Face à ces menaces, le message c’est la cohérence de l’action de l’Etat, à la fois dans l’action de la police, de la gendarmerie, et dans celle de la justice, les deux sont un élément de ce qu’on appelle la chaîne pénale qui doivent être absolument cohérents”, a-t-il souligné.

Plus d’un millier de policiers en civil étaient rassemblés mercredi midi devant le ministère de la Justice à Paris, réclamant “protection” et “reconnaissance”. D’autres rassemblements étaient en cours à Lille, Toulouse, Ajaccio, Bastia ou encore Marseille.

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est la blessure de l’un des leurs, grièvement touché lors d’une fusillade le 5 octobre par un malfaiteur qui avait profité d’une permission de sortie de prison pour partir en cavale.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.