mardi 24 novembre 2020
Accueil / Société / Macron choisit « industrie et commerce » sur le collier de grand maître de la Légion d’honneur

Macron choisit « industrie et commerce » sur le collier de grand maître de la Légion d’honneur

Emmanuel Macron a choisi le maillon figurant l’industrie et le commerce sur le collier de grand maître de l’ordre de la Légion d’honneur. Ce maillon – l’un des seize du collier – porte désormais sur son revers “Emmanuel Macron 2017”.

La gravure au nom du président élu vient d’être faite par la maison Arthus-Bertrand qui a réalisé ce collier en 1953 sur des dessins du ferronnier Raymond Subes et du décorateur André Arbus.

Avers : motifs représentants les grandes activités de la nation sur chacun des 16 médaillons.©MLHOC Grande Chancellerie de la Libération.
Avers : motifs représentants les grandes activités de la nation sur chacun des 16 médaillons.©MLHOC Grande Chancellerie de la Libération.

Le collier de grand maître sera présenté dimanche à Emmanuel Macron par le grand chancelier de l’ordre, le général d’armée Benoît Puga, ancien chef de l’état-major particulier de François Hollande.  Avant Valéry Giscard d’Estaing, qui a simplifié le protocole, le chef de l’Etat revêtait alors le collier, symbole de la fonction de grand maître.

Cette présentation dimanche marquera symboliquement la première étape de la cérémonie d’investiture du président élu qui se déroulera à l’Elysée après la passation des pouvoirs Hollande/Macron.

Le grand chancelier prononcera alors la phrase suivante : “Monsieur le président de la République, nous vous reconnaissons comme le grand maître de l’ordre national de la Légion d’honneur”.

Revers : prénom, nom et année de prise de fonction du Président sur 13 des 16 médaillons. ©MLHOC Grande Chancellerie de la Libération.
Revers : prénom, nom et année de prise de fonction du Président sur 13 des 16 médaillons. ©MLHOC Grande Chancellerie de la Libération.

Auparavant, le nouveau président aura été élevé à la dignité de grand’croix, le plus élevé des cinq grades de l’ordre, qui lui revient de droit et à vie. La Légion d’honneur est la première décoration française, devant la Croix de la Libération (plus attribuée), la Médaille militaire, l’ordre national du Mérite et la médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme.

Depuis la création de la Légion d’honneur en 1802 par Bonaparte, le chef de l’Etat est grand maître de l’ordre. A ce titre, il statue “en dernier ressort sur toutes les questions concernant l’ordre“. Il signe les nominations et les promotions dans l’ordre faites par les ministères. Il peut aussi refuser – mais c’est très rare – un nom ou plusieurs sur la liste. Seule exception à la procédure traditionnelle, le grand maître décide directement des attributions de décorations aux chefs d’Etat étrangers et à leurs collaborateurs.

Comme le racontent Anne de Chefdebien et Bertrand Galimard Flavigny dans leur ouvrage “La Légion d’honneur, un ordre au service de la Nation”  (Gallimard), le président de la République, grand maître de l’ordre, “porte un signe distinctif : un collier d’or spécialement conçu sous la présidence de Jules Grévy en 1881“. Ce collier, portant les noms des présidents de Thiers à De Gaulle (comme chef du gouvernement provisoire à la Libération), s’inspire du collier du premier Empire et a été remplacé en 1953, tous les maillons étant gravés.

Le collier actuel a été remis pour la première fois au président Vincent Auriol, le 1er décembre 1953. Le bijou en or pur pèse 952 grammes. Il compte seize maillons sur lesquels sont figurées les grandes activités de la Nation (vie économique, beaux-arts, sciences, médecine  …) telles qu’elles étaient vues au début des années 50.

Treize médaillons sont gravés au nom des présidents, dont celui d’Emmanuel Macron. Il reste donc sur le collier trois médaillons vides de tout nom et figurant sur leur avers la  connaissance du monde, la musique et la peinture, et les sciences.

Le collier comporte en son centre le monogramme HP (Honneur et Patrie) auquel est suspendue la croix de la Légion d’honneur.

Douze maillons portent les noms des présidents de la République qui ont précédé Emmanuel Macron : Vincent Auriol, René Coty, Charles de Gaulle (deux maillons), Georges Pompidou, Valéry Giscard d’Estaing, François Mitterrand (deux), Jacques Chirac (deux),  Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Le treizième maillon, au dos duquel est gravé le nom d’Emmanuel Macron,  représente l’industrie et le commerce.  Celui de François Hollande symbolise les blindés, celui de Nicolas Sarkozy représente la marine, les deux maillons de Jacques Chirac l’artillerie et l’infanterie, ceux de François Mitterrand les télécommunications et l’aviation,  ceux du général de Gaulle la littérature et la médecine.

Les trois colliers de grand maître (Empire, IIIème République, actuel) sont présentés habituellement au Musée de la Légion d’honneur dans une salle spécifique.

Pierre-Marie GIRAUD

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.