samedi 31 octobre 2020
Accueil / Société / Lyon : face à l’explosion des cambriolages, la police en appelle à “la solidarité de voisinage”

Lyon : face à l’explosion des cambriolages, la police en appelle à “la solidarité de voisinage”

La Police lyonnaise juge “préoccupante” l’augmentation de plus de 30% du nombre de cambriolages constatée depuis le début de l’année dans l’agglomération et en appelle à la “solidarité de voisinage” pour l’aider dans sa lutte au quotidien contre cette forme de délinquance.

Le phénomène n’est pas spécifique à Lyon et touche toute la France. Mais dans la capitale rhodanienne, la seconde agglomération de police en France avec 1,2 million d’habitants, l’explosion est telle que les autorités policières et judiciaires ont décidé d’en faire une de leurs priorités. “Chaque jour, 19 cambriolages sont commis dans les habitations de l’agglomération”, a dit jeudi le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) Albert Doutre.

Un chiffre qui ne prend en compte que les logements privés et pas les entrepôts et autres locaux commerciaux. Particularité de ces vols avec effraction, dans plus de 30% des cas ils sont le fait de mineurs, attirés par leur côté “rémunérateur”, alors que la délinquance juvénile atteint moins de 20% sur l’agglomération. “Un autre tiers des cambriolages est commis par des délinquants étrangers qui sont souvent SDF, donc difficiles à +loger+”, affirme encore M. Doutre, précisant que, parmi eux, on trouve “de plus en plus de groupes issus d’Europe de l’Est, spécialisés dans ce type de délinquance”.

L’interpellation, le 16 avril à Lyon de quatre Géorgiens, spécialisés dans les cambriolages d’appartements à l’aide de fausses clés qu’ils fabriquaient eux-mêmes, vient selon les policiers et les magistrats, corroborer l’existence de ces réseaux criminels très “professionnels” et structurés. D’autant que ces derniers pourraient être liés au groupe mafieux géorgien “voleurs dans la loi”, selon les éléments de l’enquête. Le mois dernier, ce sont cinq Albanais qui avaient été arrêtés pour une série de cambriolages à Charbonnières-les-Bains, une localité huppée de la banlieue ouest de Lyon, et condamnés à 10 mois de prison ferme, selon le procureur de la République Marc Cimamonti.

Des enquêtes parfois longues et lourdes

Pour contrer ce type de délinquance, les policiers doivent mobiliser d’importants moyens, car si un tiers des interpellations pour vol avec effractions sont réalisées en flagrant délit sur l’agglomération lyonnaise, 45% des faits sont élucidés sur la base d’enquêtes qui peuvent se révéler fort lourdes. Il a ainsi fallu près d’un an et demi aux policiers lyonnais et un minutieux travail de recoupements pour épingler le groupe de malfaiteurs géorgiens, auteurs de pas moins de 75 cambriolages dans la ville et ses alentours.

S’ils veulent voir dans ce succès la preuve qu’ils “engrangent des résultats”, les policiers lyonnais n’en soulignent pas moins qu’arrêter les auteurs de séries de cambriolages reste “l’exception”. Et le taux d’élucidation reste faible – 10% au niveau local comme à l’échelle du pays – “même si ce chiffre doit être relativisé car on retrouve toujours les mêmes qui commettent ces infractions”, selon M. Doutre.

Pour conduire la lutte contre les cambriolages, pas moins de 80 fonctionnaires de police lyonnais, dont 35 de la DDSP, se consacrent chaque jour au travail d’enquête. Malgré ces moyens et l’aide que peut apporter la vidéo-protection, le directeur de la Sécurité publique en appelle aussi à la “solidarité de voisinage”.

“Si on veut être efficace, il faut que la population nous aide, qu’on ait une réaction de proximité”, à la fois pour prévenir ou signaler les tentatives d’effraction. Parmi les autres pistes, policiers et magistrats entendent agir en direction des professionnels de l’achat et de la revente de l’or, dont “le renchérissement du cours n’est pas étranger au regain de ce type de délinquance”, selon M. Cimamonti.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.