samedi 24 octobre 2020
Accueil / Société / Lot-et-Garonne : un ex-CRS passe six heures sur une grue pour un litige professionnel

Lot-et-Garonne : un ex-CRS passe six heures sur une grue pour un litige professionnel

Un ancien CRS a passé vendredi plus de six heures au sommet d’une grue à Agen pour protester contre sa mise en retraite d’office, redescendant après des négociations dans lesquelles est intervenu le GIPN.

L’homme, âgé de 47 ans, a grimpé vers 11H00 au sommet d’une grue de plus de 30 mètres sur le chantier d’un futur complexe de cinéma au centre-ville d’Agen et a enjoint au grutier de descendre, a-t-on indiqué de source policière.

Dans des contacts avec les services sociaux de la police puis avec les négociateurs du GIPN, l’ex-CRS, mis à la retraite d’office en janvier 2012, disait vouloir attirer l’attention sur “l’injustice” dont il se dit victime et être reçu au ministère de l’Intérieur. Ex-CRS de la compagnie de Bon Encontre, près d’Agen, l’homme, Laurent Cuenca, avait en 2012 fait l’objet avec un collègue d’une sanction disciplinaire pour manquement au devoir de réserve.

A la tête d’une éphémère association, il avait, dans des médias, dénoncé pression, sous-effectif et manque de moyens. L’homme, passé en conseil de discipline, avait été mis en retraite en février dernier pour “invalidité psychiatrique”, a-t-on indiqué de source policière et auprès de sa famille.

“On a voulu +psychiatriser+ son affaire pour l’exclure de la Police”, a dénoncé son père Emile, 73 ans, lui même ancien policier, qui a expliqué que son fils, père de deux enfants, était aussi en difficultés financières. Installé au-dessus de la cabine du grutier, l’homme, très calme, a reçu la visite de négociateurs du GIPN, montés sur la grue parlementer avec lui, lui fournissant même un harnais de sécurité. Dans l’après-midi, les négociateurs sont remontés transmettre des propositions, dont une avance sur un versement de pension et une réunion avec le directeur de cabinet en Préfecture du Lot-et-Garonne.

L’ex-CRS est finalement redescendu vers 17H00 et devait être aussitôt reçu en préfecture, a-t-on indiqué auprès de celle-ci.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.