lundi 17 juin 2019
Accueil / L'actualité Auvergne Rhône-Alpes / Loire : un mort dans un accident avec la Police
Un conducteur de scooter est décédé après être entré en collision avec une voiture de police. Le parquet de Saint-Etienne a ouvert une information judiciaire contre X pour "homicide involontaire".

Loire : un mort dans un accident avec la Police

Un conducteur de scooter est décédé après être entré en collision avec une voiture de police. Le parquet de Saint-Etienne a ouvert une information judiciaire contre X pour “homicide involontaire”.

Le parquet de Saint-Etienne a annoncé mardi l’ouverture d’une information judiciaire contre X pour “homicide involontaire”, après le décès d’un conducteur de scooter entré en collision avec une voiture de police. L’homme de 27 ans qui conduisait le scooter était entré en collision avec une voiture de police en intervention, le 5 février dernier, à un carrefour de Saint-Etienne réglé par des feux tricolores. Il est décédé le 9 février au CHU de Saint-Etienne des suites de ses blessures à la colonne vertébrale.

Cet ouvrier, père de trois enfants, regagnait son domicile lorsque la collision s’est produite, vers 22h30, avec une voiture de la police nationale qui se rendait à un incendie de véhicule. “Il est souhaitable que le parquet ouvre une information judiciaire, compte-tenu des besoins d’éclaircissement pour savoir qui est passé au feu vert, du fait des divergences entre les témoignages recueillis”, avait déclaré Me Daniel Dupuy, l’avocat de la famille de la victime.

A voir également

Thonon-les-Bain, le 6 juin 2019, baptême de la vedette "Général Morel". (photo Jacques Morel)

Une vedette de la Gendarmerie du lac Léman baptisée “Général Morel”

La nouvelle vedette de la gendarmerie maritime sur le lac Léman porte le nom "Général Morel", grande figure de l'Arme et de la Résistance dans le Vercors.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !