mardi 27 octobre 2020
Accueil / Société / Libéré par erreur par un juge d’instruction, le jihadiste est de nouveau arrêté et laissé libre..
Photo d'illustration (S.D/L'Essor).

Libéré par erreur par un juge d’instruction, le jihadiste est de nouveau arrêté et laissé libre..

Voilà une “boulette” qui fait désordre dans le monde judiciaire.  Un juge d’instruction – qui n’a pas été sanctionné- a libéré par erreur en avril un jihadiste incarcéré provisoirement dans l’attente de son procès en novembre. Le magistrat qui  a été convoqué par sa hiérarchie et qui lui a demandé, en vain, de quitter ses fonctions a oublié de renouveler son mandat de dépôt.

En mai, Oualid B. a de nouveau été interpellé, car il se trouvait hors de la zone autorisée dans le cadre de son contrôle judiciaire. Selon le Canard enchaîné, il conduisait sans permis et son téléphone portable contenait des images de jihadistes armés et un film de propagande de l’organisation Etat
islamique.
Jugé en comparution immédiate à Meaux (Seine-et-Marne), Oualid B. est ressorti libre du tribunal alors que le parquet avait requis dix mois de détention!

Le parquet a fait appel et Oualid B. devrait être jugé en appel pour ces faits le 13 septembre à Paris.a oublié de renouveler sa détention provisoire. L’individu dont la chancellerie reconnait qu’il a un “profil lourd” est depuis en liberté, mais sous “contrôle judiciaire très strict ». Il a  de nouveau été interpellé en mai après avoir violé les règles de son contrôle judiciaire en  se trouvant hors de la zone autorisée. Selon le Canard enchaîné, il conduisait sans permis et son téléphone portable contenait des images de jihadistes armés et un film de propagande de l’organisation Etat
islamique…
Jugé en comparution immédiate à Meaux (Seine-et-Marne), il  est ressorti libre du tribunal, alors que le parquet avait requis dix mois de détention. Il sera rejugé le 13 septembre à Paris, le parquet ayant fait appel.

C’est le Canard Enchaîné qui a révélé la bévue, confirmée à l’AFP par le ministère de la justice qui a lancé une inspection .

Cet homme est soupçonné d’être impliqué avec plusieurs individus  dans présumé dans un projet d’attentat en 2014 dans la métropole lyonnaise et dans une filière d’acheminement de combattants en Syrie.
un juge d’instruction

 

Crowdfunding campaign banner

3 Commentaires

  1. Jean-François CHARRAT

    votre application a rencontré un bug (répétitions, insertions, …)

  2. flashlook

    Jugé en comparution immédiate à Meaux (Seine-et-Marne), il est ressorti libre du tribunal, alors que le parquet avait requis dix mois de détention. Il sera rejugé le 13 septembre à Paris, le parquet ayant fait appel.

    que voila la justice dans son plus bel exemple de disfonctionnement ,,,le prévenu ressort du tribunal libre meme pris a conduire sans permis ,, hors de la zone autorisée

    Voilà une “boulette” qui fait désordre dans le monde judiciaire. Un juge d’instruction – qui n’a pas été sanctionné- a libéré par erreur en avril un jihadiste incarcéré provisoirement dans l’attente de son procès en novembre. Le magistrat qui a été convoqué par sa hiérarchie et qui lui a demandé, en vain, de quitter ses fonctions a oublié de renouveler son mandat de dépôt.

    dans le privé ce magistrat aurait été viré sur le champ ,,, là la hierarchie lui a demandé de quitter son poste mais en vain ,,?? C EST PAS BEAU CA ???,,,,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.