samedi 25 mai 2019
Accueil / Société / L’ex-présidente du SM fait appel de sa condamnation pour le “mur des cons”
Le palais de justice de Paris (Crédit photo: GT/L'Essor).

L’ex-présidente du SM fait appel de sa condamnation pour le “mur des cons”

Françoise Martres, ex-présidente du Syndicat de la magistrature (SM), condamnée le 31 janvier, pour “injure publique” envers le général (2S) Philippe Schmitt dans l’affaire du “Mur des cons”, a fait appel du jugement au début de la semaine.

Le parquet avait requis sa relaxe lors du procès qui s’était tenu en décembre devant le tribunal correctionnel de Paris. La magistrate avait été condamnée à 500 euros d’amende avec sursis et au versement de 5.000 euros de dommages et intérêts et 10.000 euros au titre des frais de justice à Philippe Schmitt.

Lire aussi sur L’Essor: “Mur des cons”: l’ancienne présidente du syndicat de la magistrature condamnée pour injure à l’encontre du général Schmitt

Ce général (2S) de l’armée de Terre, est le père d’Anne-Lorraine, une élève journaliste assassinée dans le RER le 27 novembre 2007 par un délinquant sexuel récidiviste. La photo de Philippe Schmitt figurait le “mur des cons”, dans le local syndical du SM, aux côtés de celles de plusieurs hommes politique et de parents de victimes.

“Nous étions satisfaits du jugement du 31 janvier puisque l’injure publique était réparée”, a dit le général Schmitt à L’Essor. Il a regretté que Françoise Martres, qui “s’était excusée à plusieurs reprises sans exprimer de regrets, remette en cause ce jugement”.

P-M.G

A voir également

La colonelle Patricia Boughani, à gauche (Crédit photo: DC/L'Essor).

La Gendarmerie promeut sa troisième officière générale, Patricia Boughani

La colonelle Patricia Boughani devient la troisième officière générale de la Gendarmerie.

Un commentaire

  1. Galip

    Les magistrats au même titre que les militaires ne devraient pas pouvoir être syndiqués

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !