mercredi 26 février 2020
Accueil / A la une / Les secrets de Mai 68 (2/5) : les chiffres inédits de la participation aux manifestations de Mai 68 à Paris

Les secrets de Mai 68 (2/5) : les chiffres inédits de la participation aux manifestations de Mai 68 à Paris

Mai 68 n’avait pas livré tous ses secrets.
L’Essor de la Gendarmerie a eu accès à des archives de la Préfecture de Police de Paris.
Voici cinq histoires inédites sur Mai 68 à Paris. Celles-ci seront diffusées quotidiennement sur le site de L’Essor à partir de ce mercredi 18 avril.
1 – La gendarmerie mobile massivement engagée à Paris
2 – Les chiffres des grandes manifestations parisiennes
3 – Nom de code opération “Gamma” ou l’arrestation manquée de Cohn-Bendit
4 – Quand la police enquêtait sur la célèbre photo de de Gaulle descendant de son hélicoptère le 30 mai 1968.
5 – La manifestation gaulliste du 30 mai 1968 racontée par la PP.

Episode 2/5 : les chiffres inédits de la participation aux manifestations de Mai 68 à Paris

Cinquante ans après Mai 68, une archive inédite de la Préfecture de police (PP) donne un nouvel éclairage sur la participation réelle aux grandes manifestations.
Peu après la fin des évènements de Mai 68 une note interne du “Bureau d’études, de documentation d’archives et de statistiques ” de la PP,  recense les chiffres de ” participation aux défilés de mai et juin 1968 ” portant sur les principales manifestations du 6 mai au 11 juin 1968.
Ces chiffres de la PP “e situent bien en deçà de ceux donnés dans la presse de l’époque. Et cela, même pour la spectaculaire manifestation gaulliste sur les Champs-Elysées du 30 mai 1968.

Lire aussi sur L’EssorLes secrets de Mai 68 (1/5) : la gendarmerie mobile massivement engagée à Paris

Ainsi pour le grand défilé unitaire (étudiants, ouvriers, fonctionnaires, employés) du 13 mai entre la place de la République et celle de Denfert-Rochereau, les médias firent état de 500.000 manifestants selon les organisateurs – et même d’un million pour la CFDT – et de 200.000 selon la police. Un chiffre ramené à 180.000 dans cette note de la PP.

Le 29 mai pour le défilé, à l’appel de la CGT entre la Bastille et Saint Lazare, les chiffres variaient de plusieurs dizaines de milliers à 250.000 pour les organisateurs. Ils sont fixés à 100.000 dans la même note de la PP.

Le 30 mai, date de la manifestation de soutien à de Gaulle, organisée à l’appel des comités de défense pour la République (CDR), l’Agence France-Presse (AFP) écrivait alors “plusieurs centaines de milliers de personnes, certains avançant le chiffre d’un million”. Le chiffre de « 800.000 à un million » de manifestants figurait même, dès le 31 mai, dans un message, destiné à la PP, du commandant régional de la gendarmerie à Paris.

En fait, la note de la PP, une institution peu suspecte de connivence avec les opposants au régime, cite alors le chiffre de 300.000 manifestants.

Pierre-Marie Giraud

Prochain article : Nom de code opération “Gamma” ou l’arrestation manquée de Cohn-Bendit (3/5)

Archive non datée de la préfecture de police

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *