lundi 30 novembre 2020
Accueil / A la Une / Les gendarmes de Périgueux retrouvent des stèles de la Résistance volées
Ces pierres issues de stèles en hommage à la Résistance ontpu être restituées par les gendarmes de Périgueux. (Photo: Gendarmerie)
Ces pierres issues de stèles en hommage à la Résistance ontpu être restituées par les gendarmes de Périgueux. (Photo: Gendarmerie)

Les gendarmes de Périgueux retrouvent des stèles de la Résistance volées

Volées sur un chemin de mémoire à la Résistance en Dordogne, cinq pierres sculptées décoraient le jardin d’un particulier. Les gendarmes de la communauté de brigades (Cob) de Périgueux les ont retrouvées et remises à la commune qui les avait installées.

Le 16 mars, à la veille du confinement, les militaires de la Cob interviennent au domicile d’un homme dans le cadre d’une procédure pour violences intrafamiliales. Lors de la perquisition, les gendarmes saisissent deux fusils. Dans le jardin, une maréchale des logis-cheffe remarque cinq pierres sculptées. L’une des stèles symbolise le Chant des Partisans.

Lire aussi: Le Chant des partisans, des Russes blancs aux Gilets jaunes

La sous-officière fait le lien avec un vol de pierres sculptées sur un chemin de mémoire à la Résistance sur la commune de Bassillac et Auberoche. Ces symboles du maquis rejoignent alors provisoirement la caserne.

Après avoir été conservées à la brigade de proximité de Périgueux, les pierres taillées en hommage à la Résistance ont été restituées à la commune de Bassillac. (Photo: Gendarmerie)
Après avoir été conservées à la brigade de proximité de Périgueux, les pierres taillées en hommage à la Résistance ont été restituées à la commune de Bassillac. (Photo: Gendarmerie)

Le 14 octobre, les gendarmes remettent officiellement ces cinq stèles au représentant des anciens combattants de la commune. Alain Joubert, le secrétaire général de la mairie de Bassillac et Auberoche a précisé à L’Essor qu’elles seraient réinstallées dès que possible. Il a rappelé qu’une figurine de bois en forme de poing symbolisant la Résistance avait aussi déjà disparue il y a plusieurs années sur le même chemin de mémoire.

Lire aussi: Une stèle en hommage au général de Gendarmerie Charles Morel, héros de la résistance du Vercors

Un sentier de mémoire à la Résistance de près de 7 kilomètres

La Dordogne est l’un des départements français libéré par la seule Résistance en août 1944. Très active dans le secteur, elle y a compté jusqu’à 32.000 maquisards. Une Résistance soutenue par de nombreux parachutages d’armes, notamment sur celui du camp Mercedes implanté à Bassillac et Auberoche. Long de 6,8 kilomètres et balisé par 13 sculptures en pierre et en bois, ce sentier de mémoire commémore donc ce maquis.

PMG

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.