dimanche 20 septembre 2020
Accueil / Société / Les cambriolages des résidences principales à la baisse depuis octobre selon le ministre de l’Intérieur

Les cambriolages des résidences principales à la baisse depuis octobre selon le ministre de l’Intérieur

Les cambriolages des résidences principales (contrairement à ceux dans les résidences secondaires) sont en baisse depuis la mise en application fin septembre du plan gouvernemental, qui “donne de très bons résultats”, s’est félicité mercredi le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. Avec de meilleurs résultats en zone gendarmerie.

“D’octobre 2013 à juin, les cambriolages des résidences principales ont baissé de 6,4% en zone gendarmerie et de 1,1% en zone police, en comparaison avec la même période l’année précédente, soit 5 600 faits recensés en moins par les forces de l’ordre”, a annoncé le ministre, en marge d’un déplacement dans la Zone de sécurité prioritaire (ZSP) de Méru-Chambly (Oise).

Le plan contre les cambriolages et les vols à main armée, lancé par Manuel Valls alors ministre de l’Intérieur, “donne de très bons résultats et monte en puissance”, a affirmé M. Cazeneuve. “Au premier semestre 2014, les cambriolages des résidences principales ont baissé de 8% en zone gendarmerie et de moins 4% en zone police“, a-t-il détaillé. Sans oublier la politique, il a également rappelé que de 2007 à 2012, ils étaient en hausse de 44%.

“Pour compléter ce plan, je détaillerai début septembre un plan contre les vols liés à l’automobile et les pièces détachées, pour avoir notamment une réponse répressive efficace contre les filières d’écoulement de ce trafic international”, a ajouté M. Cazeneuve.

Ce plan vise à améliorer notamment la traçabilité des voitures et des pièces détachées, à mieux contrôler les transactions de pièces détachées sur internet, et à intensifier le contrôle des immatriculations.

Par ailleurs, le ministre a rappelé l’importance du dispositif de prévention “opération tranquillité vacances”, qui vise à enrayer le nombre de cambriolages et d’intrusions dans les domiciles, susceptibles d’être commis en l’absence de leurs occupants partis en vacances. En 2013, plus de 291 000 particuliers ont signalé leur absence aux forces de l’ordre, qui en conséquence assurent des rondes régulières.

Selon le dernier bilan mensuel par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), les cambriolages de résidences principales ont poursuivi leur baisse en France mais ceux visant les résidences secondaires sont toujours en hausse de juillet 2013 à juin 2014.

Les cambriolages de résidences secondaires sont toujours en augmentation, de 23,3% en zone police et de 4,9% en zone gendarmerie, selon l’ONDRP.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *