vendredi 23 août 2019
Accueil / A la une / Le Sénat veut interdire la vente de drapeaux des associations d’anciens combattants
Drapeaux d'associations d'anciens combattants lors d'une cérémonie aux Invalides Photo d’illustration DC /L’ESSOR)
Drapeaux d'associations d'anciens combattants lors d'une cérémonie aux Invalides Photo d’illustration DC /L’ESSOR)

Le Sénat veut interdire la vente de drapeaux des associations d’anciens combattants

Le Sénat souhaite éviter que des drapeaux d’associations d’anciens combattants se retrouvent en vente dans une brocante ou dans un vide-grenier ou même sur internet.

A cet effet, les sénateurs ont adopté en première lecture, le jeudi 4 avril 2019, la proposition de loi relative à la protection des drapeaux des associations d’anciens combattants présentée par Françoise Férat (Union centriste/Marne) et plusieurs de ses collègues.

Avec les ans, de nombreuses associations d’anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale et des conflits d’Indochine ou d’Algérie disparaissent et, avec elles, les drapeaux et souvenirs qu’elles conservaient.

La proposition de loi prévoit l’obligation pour les bénévoles, comme les porte-drapeaux n’exerçant plus cette fonction, de restituer les drapeaux conservés et d’interdire strictement la vente des drapeaux.
La propriété des drapeaux d’associations disparues sera transférée à leur mairie de domiciliation afin de poursuivre le devoir de mémoire. Celui-ci pourra alors passer par une convention avec un établissement scolaire ou une association de mémoire ou d’anciens combattants en lien avec le Souvenir Français et l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG).

 

P-M.G

A voir également

Vue panoramique de La Trinité (Photo : Creative Commons/HAF 932).

Martinique : l’ancien gendarme a ouvert un restaurant à Tartane

Le restaurant l'Oasis beach de Tartane, sur la commune de la La Trinité, a rouvert ses portes le 2 mars 2019. A sa tête, Laurent Titus, l'ancien l'ancien chef de la brigade de gendarmerie de Trinité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *