mercredi 28 octobre 2020
Accueil / Société / Le gouvernement met le paquet sur les radars pour lutter contre l’insécurité routière
Photo d'illustration (Photo M. Guyot/Essor)
Photo d'illustration (Photo M. Guyot/Essor)

Le gouvernement met le paquet sur les radars pour lutter contre l’insécurité routière

Davantage de radars, plus perfectionnés et même des radars leurres, expérimentation de drones, augmentation des contrôles de stupéfiants, obligation du port de gants pour les usages de deux-roues motorisés : le gouvernement a annoncé vendredi 22 mesures pour tenter de lutter contre la hausse de l’insécurité routière.


Sécurité routière : 22 mesures pour lutter contre la mortalité sur les routes

Entouré des ministres de la Justice (Christiane Taubira), de l’Intérieur (Bernard Cazeneuve) et de la Santé (Marisol Touraine), le Premier ministre Manuel Valls a dénoncé les “chiffres inacceptables” des derniers 18 mois : augmentation du nombre des morts sur les routes en 2014 de 3,4 % (+ 116 tués) par rapport à 2013; 99 morts en plus sur les huit premiers mois de 2015 par rapport à la même période de 2014.

“Les routes de France ne peuvent être un cimetière”, a insisté le chef du gouvernement en appelant “à la responsabilité individuelle” des usagers de la route. Pour autant, malgré ces mauvais chiffres, M. Valls maintient l’objectif de passer sous la barre des 2.000 tués sur les routes en 2020 (3.384 en 2014).

Le Premier ministre s’exprimait à l’issue du Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) qui ne s’était pas réuni depuis quatre ans et qui tiendra sa prochaine séance dans un an.

500 radars supplémentaires d’ici trois ans

 
C’est sur les radars automatiques le gouvernement a fait porter l’essentiel de son effort. Le nombre des radars va passer d’ici trois ans de 4.200 à 4.700. Des radars leurres seront également mis en place dans les zones de contrôle de la vitesse. Celles-ci seront toujours signalées par un panneau sans que l’automobiliste puisse savoir si il y a un vrai radar ou un faux radar.

Le gouvernement veut également augmenter l’utilisation des radars embarqués dans des véhicules banalisés en confiant leur mise en oeuvre à des prestataires agrées” sous étroit contrôle de l’Etat” pour libérer policiers et gendarmes de cette charge. Enfin les drones vont être expérimentés pour surveiller les grands axes de circulation.

Par ailleurs Manuel Valls a annoncé la simplification et l’augmentation des contrôles des conduites sous stupéfiants et la lutte contre la conduite avec un faux permis ou falsifié par la création d’un délit spécifique permettant la confiscation du véhicule.

Autre axe de la politique gouvernementale, la protection des usagers les plus vulnérables, les cyclistes et les deux-roues motorisés qui représentent 24 % des tués sur les routes. Lors d’une revente, les deux-roues motorisés devront passer un contrôle technique. Les motards et les scootéristes devront porter des gants homologués et cyclistes de moins de 12 ans un casque certifié.
“Certaines de ces mesures ne sont pas populaires, notamment celles portant sur les radars”, a reconnu le Premier ministre en concluant : “Se tuer ou tuer quelqu’un d’autre sur la route n’est pas une liberté”.

Crédits vidéo : Images France 2

Crowdfunding campaign banner

5 Commentaires

  1. bouillarguais

    PAQUET, il a aussi mis le paquet sur les pensions de retraite 0,01%, allez que les vieux s’amusent…..

  2. CHARRIERE

    il me semble que seule la “vue du gendarme” est efficace ; en effet, les radars ne perçoivent pas les non arrêts aux Stops, les feux rouges brulés, les téléphones au volant, etc, etc ; il faut donc plus de gendarmes et de policiers visibles sur les routes.

  3. MARECHAL

    Les feux, les stop, les incivilités, n’ont aucune misent sur les radars. Même le contraire. A Châtellerault où j’habite nous avons des endroits, où la circulation est très dangereuse (interdit de tourner à gauche, nous avons entre 25 à 65 automobilistes, qui le font en s’en foutant. idem, pour les stop, laisser passer, etc… La police, elle ne donne pas le bon résultat de sa fonction, sur toutes les voitures de service, une seule sort dans la journée. Les autres toujours stationnées dans la cour. Nous voudrions une Police, comme celle d’Issy-les-Moulineaux, où j’ai habité pendant une vingtaine d’années. Tous les véhicules étaient dehors, la sécurité était renforcée, par les patrouilles. Devant chez moi dans la Vienne, en 6 ans, je n’ai pas vu un véhicule de Police en patrouille. Alors enlever la Police et y mettre la Gendarmerie, vous ferez plaisir à 65% de la population. Si certains, ne veulent rien faire, ce sont d’autres qui le feront à leur place,; mais plus assez nombreux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.