jeudi 1 octobre 2020
Accueil / Société / Toulouse : 30 ans requis aux assises contre un ex-gendarme pour homicide
Justice (Photo Matthieu GUYOT/Essor)
(Photo/MG/Essor).

Toulouse : 30 ans requis aux assises contre un ex-gendarme pour homicide

“Daniel Bedos, 57 ans, est un être “pervers – c’est moi qui le dis – narcissique – ce sont les psychologues qui le disent – manipulateur bien sûr, et sans affect”, a dit l’avocat général Jean-Louis Bec au sujet de l’accusé.

Daniel Bedos, qui a fait l’essentiel de sa carrière de gendarme entre 1978 et 1992 en Haute-Garonne, nie catégoriquement avoir tué Suzanne Blanc à son domicile le 18 août 2010 mais reconnaît, devant la Cour d’assises où il comparaît depuis lundi à Toulouse, avoir recelé les bijoux du crime dès le lendemain des faits.

Selon lui, c’est Jean-Claude Durandeu, 53 ans, qui lui aurait revendus pour quelque 170 euros le lot de bijoux, dont il ignorait la provenance, dans l’après-midi du jour de l’agression.

“Il ne s’agit pas de le réadapter, mais de le châtier”

L’ancien gendarme encourt la réclusion à perpétuité. “Trente ans de réclusion, ce n’est pas le maximum, c’est le degré en dessous”, a concédé l’avocat général, “mais il a 57 ans, et c’est presque une peine de prison perpétuelle pour lui”. Trente ans, c’est la “peine minimale pour le châtiment. Il ne s’agit pas de le réadapter, mais de le châtier”, a-t-il renchéri.

Le verdict est attendu mercredi après-midi.

Sur le même sujet, lire aussi : Homicide d’une nonagénaire à Toulouse: un ex-gendarme devant les assises

 

 

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *