lundi 10 août 2020
Accueil / A la Une / Le docteur Eric Loupiac, ancien médecin militaire ayant servi la Gendarmerie, fauché par le Covid-19
Le docteur Eric Loupiac, ancien médecin militaire, est décédé jeudi 23 avril 2020 des suites du Covid-19. (Photo: Amuf)
Le docteur Eric Loupiac, ancien médecin militaire, est décédé jeudi 23 avril 2020 des suites du Covid-19. (Photo: Amuf)

Le docteur Eric Loupiac, ancien médecin militaire ayant servi la Gendarmerie, fauché par le Covid-19

Ancien médecin militaire ayant notamment servi auprès de la Gendarmerie, le docteur Eric Loupiac est décédé ce jeudi 23 avril 2020, à l’hôpital de la Timone de Marseille. Il y avait été transféré car il souhaitait y recevoir les soins du professeur Raoult, a précisé son collègue et ami, l’urgentiste Patrice Pelloux. Eric Loupiac est le dixième médecin à succomber des suites du Covid-19.

Médecin militaire…

Après sa formation en médecine au sein de l’École du Service de santé des armées (SSA) de Lyon dans les années 80, il avait servi au sein du SSA dans différentes unités militaires. De 1992 à 1995, il était le médecin-chef du 1er régiment d’infanterie de la Garde républicaine. Un ancien gendarme se souvient du “doc à l’écoute et compétent” qu’il voyait régulièrement à la caserne Rathelot de Nanterre. Une lectrice de L’Essor garde également le souvenir d’un “praticien attentif et très consciencieux”.

Lire aussi: Contaminés par le Covid-19, un gendarme et une civile racontent leur combat pour guérir

Par la suite, il a également servi au sein du 2e groupement d’incendie et de secours de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris. Poursuivant son engagement au SSA, il intervenait régulièrement auprès des gendarmes. Il armait en effet une équipe médicale opérationnelle de la Gendarmerie, engagée notamment au profit des unités mobiles lors des mouvements sociaux.

Passé praticien hospitalier dans le civil, il avait intégré en 2008 le centre hospitalier de Lons-le-Saulnier, dans le Jura. Il y exerçait comme médecin urgentiste. Sur place, les personnels soignants ainsi que d’anciens patients et des anonymes lui ont rendu hommage.

…et médecin militant

Largement reconnu et apprécié par ses pairs, il était également très engagé dans la défense du milieu hospitalier. Il dénonçait ainsi depuis plusieurs années le manque de moyens des hôpitaux publics. Il faisait d’ailleurs partie du bureau national de l’Association des médecins urgentistes de France (Amuf), présidée par Patrick Pelloux.

C’est ce dernier qui a annoncé sur Twitter la triste nouvelle du décès d’Eric Loupiac. “En tant que médecin militaire, il connaissait très bien les maladies infectieuses, confie le Dr Pelloux à France 3. Lors de son transfert à Marseille, il savait malheureusement le danger qu’il courait.

Quelques heures plus tard, l’association dont il était membre diffusait un communiqué en association avec le syndicat Samu-Urgences de France.

Appel à contribution des lecteurs numériques : Je soutiens L'Essor (et son indépendance)

 

 

Crowdfunding campaign banner

2 Commentaires

  1. CLEMENT

    Nous avons des “chefs” en haut de l’échelle qui ne se préoccupent pas des personnels engagés sur le terrain au quotidien.
    Ce sont avant tout des carriéristes qui brassent bien souvent des courants d’air, voir qui se sentent investis d’une mission sans s’engager outre mesure.
    Concernant la protection des personnels, des masques sont stockés dans les Régions de la Gendarmerie. Hélas, quand un incident arrive, les gendarmes sont aussitôt envoyés en premiers intervenants sur les lieux de l’évènement sans aucune protection, car non distribués dans les brigades.
    Pour l’avoir vécu lors d’un incendie sur un site classé SEVESO, lors de la mise en place d’un périmètre de sécurité, aucun masque ou équipement ne nous est jamais parvenu jusqu’en fin d’intervention.
    Le GENDARME doit être disponible 24 heures / 24, quoi qu’il arrive. Se soucier de son intégrité physique n’a jamais été le centre d’interet de la hiérarchie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *