vendredi 7 mai 2021
Accueil / A la Une / Le capitaine Moreau salue la tribune des généraux, une “démarche essentielle”
Dans son livre, Vérités d'un capitaine de Gendarmerie, qui dénonce le laxisme de la Justice et la DGGN, le capitaine Moreau, encore d'active pour quelques mois, brave le devoir de réserve. (HM)
Dans son livre, Vérités d'un capitaine de Gendarmerie, qui dénonce le laxisme de la Justice et la DGGN, le capitaine Moreau, encore d'active pour quelques mois, brave le devoir de réserve. (HM)

Le capitaine Moreau salue la tribune des généraux, une “démarche essentielle”

Le capitaine de Gendarmerie Hervé Moreau, auteur d’un livre dénonçant le laxisme de la justice, estime que la tribune des généraux lui apparait comme “une démarche inédite et essentielle”. Mais mes camarades d’active n’interviendront pas parce que nous sommes de fervents républicains et que le pouvoir appartient au pouvoir légalement élu et à lui seul“.

Un autre capitaine de Gendarmerie, lui à la retraite, a rédigé ce manifeste signé déjà par plus de 8.000 militaires de tous grades, à la retraite et d’active. Près 10 % de gendarmes ont paraphé cette “lettre ouverte à nos gouvernants”.

Lire aussi; Le passé sulfureux de Fabre-Bernadac, ancien officier de gendarmerie à l’origine de la tribune des généraux

Il estime que la tribune des généraux est en phase avec son livre

Le capitaine Moreau, 50 ans, officier d’active posera son képi le 24 mai. Il a reçu un blâme de la ministre des Armées Florence Parly après la parution de son livre Vérités d’un capitaine de Gendarmerie. Il assure L’Essor que cette lettre “est en phase” avec son livre et “avec tous les idéaux, vertus et valeurs qui fondent la fierté d’être un officier français”.

Lire aussi: Le capitaine Moreau, auteur d’un livre brûlot, écope d’un blâme de la ministre des Armées

“Nous ne supportons plus, dit-il, que gendarmes et policiers aient été instrumentalisés par
des gouvernants autistes et aveugles et qu’ils les aient utilisés contre le peuple souverain,
contre les Gilets jaunes”.
L’officier dénonce par ailleurs “une immigration aux conséquences
dramatiques en terme de destruction de notre identité séculaire, de refus de l’intégration,
de violences, de haines, de crimes, d’actes terroristes, de désordres, de loi du plus fort,
partout et toujours plus”.

“Nos votes seront nos fusils et nos balles”

Encore d’active donc pour quatre semaines, le capitaine Moreau annonce qu’il signera dès ce jeudi la lettre des généraux. “Le laxisme cessera quand nous nous serons débarrassés d’eux, pour toujours. Nous nous rendrons aux urnes cette année et l’an prochain… et nos votes seront nos fusils et nos balles”, ajoute l’officier. Mais “les armes demeureront aux râteliers, les militaires d’active dont je fais encore partie continueront d’obéir mais pas forcément de se taire”, conclut-il.

Il se présentera aux élections législatives de juin 2022 dans la 5ème circonscription (Beaune) de la Côte-d’Or. Quant à son livre, il approche des 11.000 exemplaires vendus ce qui constitue, selon lui, “le record en France du livre auto édité en format papier, grand format, broché”. Le capitaine Moreau contrôle ainsi, sans l’appui d’un éditeur, l’impression de son livre et sa diffusion.

Lire aussi: Le parcours hors norme du capitaine Hervé Moreau

Pierre-Marie GIRAUD

Crowdfunding campaign banner

3 Commentaires

  1. HERVE COZIC

    Il n’y a aucun mal à dire juste : ce qui ne va pas! Garder le silence, c’est être complice!

  2. Desbois

    Ne rien voir ni entendre et surtout ne rien faire… c’est une belle logique de travail effectivement, ; eh oui, agir de la sorte en ne faisant rien pour que sa petite carrière ne soit surtout pas entachée ; que de carriéristes ici et là…. !
    Heureusement que tout le monde ne se comporte pas de la sorte et que des Courageux prennent leur responsabilité…et celle des autres en passant.
    Il serait peut être bon que nos dirigeants se posent la question de savoir pour quelle raison les Militaires commencent à dénoncer des faits de la sorte ! Il n’y a pas de fumée sans feu.

    • Bébert

      Il n’a jamais rien fait pour la Gendarmerie et la population et a méprisé ses subalternes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.