dimanche , 13 juin 2021

Paris, le 12 avril 2021, Assa Traoré devant le tribunal judiciaire de Paris. (M.GUYOT/ESSOR)
Paris, le 12 avril 2021, Assa Traoré devant le tribunal judiciaire de Paris. (M.GUYOT/ESSOR)

L’affaire Traoré: un dossier interminable, médiatisé et politisé (dossier)

[DOSSIER] L’affaire Adama Traoré n’en finit pas d’être instruite. Devant l’opinion publique, par la famille de la victime et par la justice, sans cesse sommée de produire de nouvelles expertises. Les juges d’instruction ont eu à connaître plus de dix rapports d’expertise ou de contre-expertise versés au dossier.

Le décès d’Adama, 24 ans – qui se cachait après une course poursuite –, date du 19 juillet 2016. Les trois gendarmes qui ont participé à l’arrestation sont depuis lors sous le statut de “témoin assisté”. Mutés dans la foulée, leurs collègues de Persan doivent toujours composer avec les suites de l’affaire qui n’a jamais été aussi chaude.

L’an passé, surfant sur l’émotion de la mort de George Floyd aux Etats-Unis, le comité Adama, après avoir chauffé les réseaux sociaux, a rassemblé près de 20.000 personnes devant le palais de justice de Paris. Un sujet sur lequel la Direction de la Gendarmerie se tient au silence.

Dans son numéro 553, daté de mai 2021, L’Essor ouvre le dossier!

Les gendarmes mis en cause témoignent

Face aux accusations répétées, les gendarmes qui ont interpellé Adama Traoré en 2016 à Pontoise font part de leur lassitude mais aussi de leur détermination. Le débat médiatique pollue le dossier judiciaire de l’affaire Adama Traoré. Au point d’empêcher un non-lieu, selon les avocats des militaires.

>>> “Nous ne pouvons laisser personne nous salir”

Au quotidien, le difficile travail des gendarmes du Val-d’Oise

Cinq ans après la mort d’Adama Traoré, l’événement continue de peser au quotidien sur le travail des gendarmes dans le département. Certains nous expliquent pourquoi.

>>> Val-d’Oise: comment l’affaire Adama Traoré a impacté le travail des gendarmes

Adama Traoré-George Floyd: même combat?

Les proches d’Adama Traoré ont réussi a imposé dans le débat public un parallèle entre la mort du jeune homme et
le décès tragique de George Floyd aux Etats-Unis. Mais cette comparaison a-t-elle une justification?

>>> Deux affaires bien différentes

Une bataille médicale incessante dans l’affaire Traoré

Depuis quatre ans, expertises judiciaires et rapports privés livrent deux versions différentes de la mort d’Adama Traoré. Les unes dédouanent les gendarmes, les autres, commandés par la famille, accusent les militaires.

>>> Expertises judiciaires contre rapports privés

One comment

  1. Les soit disant expertises demandées par la famille ont été « faites »par des médecins n’ayant aucune compétence en médecine légale à la différence de l’autopsie réalisée par des médecins légistes, je ne comprends pas l’attitude des médias qui relayent sans aucune expertise les ragots de ces médecins.
    Dr Le Lann

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.