mardi 21 mai 2019
Accueil / Société / La piscine de Satory ne fermera pas
La piscine de Satory (Crédit photo/ Mairie de Versailles).

La piscine de Satory ne fermera pas

Menacée de fermeture définitive après la décision de la direction de la Gendarmerie d’en cesser l’exploitation, la piscine de Satory restera finalement ouverte après le 1er août, la Ville de Versailles reprenant la gestion du site.

François de Mazière, maire (DVD) de Versailles, vient en effet de proposer de reprendre la gestion de la piscine, installée sur le plateau de Satory.

La piscine, construite il y a 40 ans, enregistre chaque année 60.000 entrées, dont 50 % de militaires, 33 % de clubs et associations et maisons de quartier et 17 % de scolaires. C’est le seul équipement sportif pour les loisirs des 1.100 gendarmes et leurs familles.

Fin 2017, le directeur de la Gendarmerie avait fait valoir des raisons opérationnelles et budgétaires pour cesser l’exploitation de la piscine. « Nous supportons la totalité du coût de fonctionnement de la piscine, soit 300.000 euros par an », soulignait alors le général Lizurey à L’Essor.  Huit gendarmes y sont détachés à plein temps et le patron des gendarmes souhaite les redéployer sur des missions opérationnelles.

De son côté, le maire de Versailles a sollicité à de nombreuses reprises le ministre de l’Intérieur afin d’éviter cette fermeture. Il propose aujourd’hui de reprendre la gestion du site et de la confier à un exploitant. La signature d’une convention de transfert doit être discutée lors du prochain Conseil municipal, qui se tiendra le 5 juillet.

« Dans un contexte budgétaire contraint dû aux baisses drastiques des dotations de l’État et après s’être fortement mobilisés auprès du ministère de l’Intérieur, nous sommes heureux d’avoir trouvé un accord sans surcoût financier pour la Ville”, souligne François de Mazières.

Cet accord, ajoute-t-il, permettra d’assurer la continuité de l’exploitation de cet équipement indispensable pour nos militaires et notre tissu sportif et associatif, dès la rentrée prochaine”.

Si la piscine de Satory avait fermé, les 87.000 habitants de Versailles auraient alors accès à une seule piscine.

PMG

A voir également

Photo d'illustration (Crédit photo: John Liu / Flickr).

Vers une nouvelle crise budgétaire dans la Gendarmerie

La Cour des comptes craint une nouvelle crise budgétaire dans la Gendarmerie. Elle craint l'apparition d'un trou financier de plus de 75 millions d'euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !