vendredi 7 mai 2021
Accueil / A la Une / La mémoire d’Arnaud Beltrame toujours vive
La caserne de Gendarmerie "Arnaud Beltrame", inaugurée jeudi 22 avril 2021 par le ministre de l'Intérieur, à Saint-Avé, dans le Morbihan. (Photo: Ville de Saint-Avé - LeLive)
La caserne de Gendarmerie "Arnaud Beltrame", inaugurée jeudi 22 avril 2021 par le ministre de l'Intérieur, à Saint-Avé, dans le Morbihan. (Photo: Ville de Saint-Avé - LeLive)

La mémoire d’Arnaud Beltrame toujours vive

Trois ans après son sacrifice, la mémoire du colonel Arnaud Beltrame reste vivace. Une caserne de Gendarmerie flambant neuve porte depuis jeudi le nom de l’officier tué le 23 mars par un terroriste après avoir pris la place d’une otage à Trèbes (Aude).

Nicolle Beltrame assistait à l’inauguration de cette caserne située à Saint-Avé (Morbihan). Ce département breton, a-t-elle dit à L’Essor, constitue “le berceau de la famille du côté maternel“. La mère de l’officier vit d’ailleurs dans ce département. “Mon fils aimait beaucoup la Bretagne“, raconte-t-elle. Arnaud Beltrame a commandé pendant quatre ans (2010-2014) la compagnie d’Avranches (Manche), département proche de la Bretagne. Il avait aussi prévu de se marier le 8 juin 2018 à Trédion (Morbihan) où vit sa maman.

Près de 350 lieux en France portant le nom du colonel Beltrame

Nicolle Beltrame estime que près de 350 lieux en France (rues, casernes, bâtiments municipaux et scolaires) portent le nom de son fils. Une manière, assure-t-elle, “de préserver les valeurs qu’il représentait“.

L'esplanade Arnaud Beltrame, devant l'entrée du Musée de la Gendarmerie, à Melun. (Photo: LP/L'Essor)
L’esplanade Arnaud Beltrame, devant l’entrée du Musée de la Gendarmerie, à Melun. (Photo: LP/L’Essor)

Lire aussi: Un album numérique pour rendre hommage au colonel Beltrame

“Le visage de la France ce jour-là”

Le ministre de l’Intérieur a coupé le ruban d’inauguration de la nouvelle caserne en compagnie de Nicolle Beltrame. Dans son discours, Gérald Darmanin a rendu un vibrant hommage au sacrifice du colonel Beltrame. “Il était le visage de la France ce jour-là. Chacun s’est reconnu dans le visage de votre fils, a t-il dit. En reprenant les derniers mots du discours d’André Malraux, le 19 décembre 1964 lors du transfert des cendres de Jean Moulin au Panthéon. Le ministre du général de Gaulle avait ainsi conclu: “La pauvre face informe (Jean Moulin avait été torturé) du dernier jour, de ses lèvres qui n’avaient pas parlé; ce jour-là, elle était le visage de la France”.

PMG

Crowdfunding campaign banner

2 Commentaires

  1. CHEVREUL

    Alors que je suis abonné, je n’arrive plus à accéder aux différents articles de l’Essor en ligne
    Merci de faire le nécessaire.

    Bien cordialement

    Jean-claude Chevreul

    • Alain Dumait

      Nous avons eu, en effet, quelques soucis qui semble résolus….

      Quand on vous demande si vous êtes déjà abonné, vous cliquez sur cette question.
      Votre identifiant = votre adresse mail < cvl.jc@....>
      Et faites votre mot de passe. Si vous ne l’avez pas, faites “mot de passe oublié” ; il vous est alors envoyé. Gardez le précieusement, car la loi RGDP nous fait interdiction de les stocker….
      OK ?
      Sinon, appelez notre secrétariat, dès lundi !
      Cordialement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.