samedi 14 décembre 2019
Accueil / Société / La commission d’enquête sur les moyens des forces de sécurité programme ses premières auditions
A l'Assemblée nationale, ce mercredi 30 janvier (Capture d'écran: Assemblée nationale).
A l'Assemblée nationale, mercredi 30 janvier (Capture d'écran: Assemblée nationale).

La commission d’enquête sur les moyens des forces de sécurité programme ses premières auditions

On commence à en savoir un peu plus sur le programme de travail de la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur les moyens des forces de sécurité. Les trente députés devraient ainsi entendre le mercredi 6 mars le colonel Louis-Mathieu Gaspari, secrétaire général du Conseil de la fonction militaire de la Gendarmerie (CFMG). Le lendemain, les élus ont prévu d’auditionner des représentants d’associations professionnelles nationales de militaires (APNM). Enfin, le 27 mars, une table-ronde des neuf associations, membres de l’Entente Gendarmerie est prévue.

Cinquantaine d’auditions

Outre ces auditions teintées de bleu, les députés de la commission d’enquête ont prévu d’entendre Thierry Delville, l’ancien délégué ministériel aux industries de sécurité et à la lutte contre les cybermenaces, désormais associé dans la société de conseil PwC France. Ils recevront également les syndicats représentatifs de la Police nationale, le 20 mars, les directeurs pénitentiaires le lendemain et les représentants des surveillants pénitentiaires le jeudi 28 mars.

Lire aussi sur L’Essor: Info L’Essor – La commission d’enquête sur l’état des forces de sécurité dévoilée

En tout, une cinquantaine d’auditions devraient être au programme de la commission. “Nous allons faire de nombreux déplacements: l’engagement des forces de sécurité n’est pas forcément le même en banlieue ou en campagne”, signale à L’Essor le rapporteur Christophe Naegelen, député (UDI, Agir et indépendants) des Vosges. Lieux de vie, de travail, équipement, contrôle des frontières ou maintien de l’ordre : la commission présidée par le député (LREM) de Seine-et-Marne et ancien chef du Raid Jean-Michel Fauvergue aura du pain sur la planche.

G.T.

A voir également

Affaire Adama Traoré

Affaire Adama Traoré: sa soeur va être mise en examen pour diffamation

La sœur d’Adama Traoré, mort dans des circonstances controversées en juillet 2016, va être mise en examen pour diffamation publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *