mardi 20 octobre 2020
Accueil / L'actualité Auvergne Rhône-Alpes / La commission d’enquête sur Daech se défend d’avoir oublié les gendarmes
Le Sénat (Photo MG/L'Essor)
Le Sénat (Photo MG/L'Essor)

La commission d’enquête sur Daech se défend d’avoir oublié les gendarmes

Oubli ou rendez-vous manqué? Suite à notre article, la commission d’enquête sénatoriale “sur l’organisation et les moyens des services de l’État pour faire face à l’évolution de la menace terroriste après la chute de l’État islamique” se défend d’avoir oublié les gendarmes au cours de son travail.

Lire aussi sur L’Essor: Menace terroriste : le Sénat oublie la Gendarmerie

Cette commission, qui a présenté le 10 juillet dernier son rapport d’enquête, n’avait pas auditionné de gendarmes. Les membres de la commission avaient en tout et pour tout rencontré le commandant de groupement et le commandant de la compagnie de Bourg-en-Bresse au cours d’un déplacement dans l’Ain, faisant l’impasse par exemple sur l’action des gendarmes, en administration centrale, en matière de renseignement.

“Nous avions bien prévu de rencontrer des gendarmes de la base”, précise à L’Essor la rapporteure de la commission, la sénatrice (Union centriste) de l’Ain Sylvie Goy-Chavent. Las, le rendez-vous prévu avec des gendarmes d’un peloton de surveillance et d’intervention (PSIG) a dû être annulé en dernière minute. Selon la sénatrice, à l’origine de la proposition de résolution appelant à la création de cette commission d’enquête, les militaires ont en effet été mobilisés suite à un mouvement social dans l’administration pénitentiaire.

Un rendez-vous manqué avec les gendarmes qui s’explique également par l’orientation des travaux de cette commission d’enquête. Elle s’est au départ focalisée sur la question des “revenants”, ces français partis combattre pour Daech en Irak et en Syrie. Puis, au fil de son travail, explique la sénatrice, la commission s’est intéressée de plus en plus, sans visiblement revoir son programme d’auditions, à la menace intérieure. Un domaine où, rappelle la vice-présidente de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, “nous savons que les gendarmes font un travail extraordinaire dans nos départements”.

G.T.

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. Pharamond

    Mouais… Pas convaincu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.