vendredi 22 mars 2019
Accueil / Société / Ivresse publique : MAM veut une amélioration de la procédure
Deux syndicats de police lui avaient remis un rapport dénonçant le temps passé par les fonctionnaires de police à s'occuper de ce types de procédures. Leur nombre a explosé, passant de 63.574 en 2004 à 89.072 en 2007.

Ivresse publique : MAM veut une amélioration de la procédure

Deux syndicats de police lui avaient remis un rapport dénonçant le temps passé par les fonctionnaires de police à s’occuper de ce types de procédures. Leur nombre a explosé, passant de 63.574 en 2004 à 89.072 en 2007.

La ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie a affirmé lundi 9 mars que “la prise en charge de l’ivresse publique et manifeste (IPM) doit réellement être améliorée” lors de sa visite à Nantes où le syndicat de police Alliance lui a remis un rapport en ce sens.

Mme Alliot-Marie s’est dite pour “un allègement des procédures, donc du temps de gagné pour le personnel, qu’il s’agisse de personnel hospitalier ou médical ou qu’il s’agisse de personnel policier”.
Le syndicat de police Alliance estime que ces procédures, qui ont explosé ces dernières années (de 63.574 en 2004 à 89.072 en 2007), sont trop consommatrices de temps pour les forces de l’ordre.
Le syndicat propose notamment la réquisition d’un médecin au commissariat, pour éviter l’attente à l’hôpital d’un feu vert médical au placement en cellule de dégrisement.

A voir également

Un ancien commandant de brigade de l’Oise condamné pour violences conjugales et conduite en état d’ivresse

Un ancien commandant de brigade de l’Oise a été condamné à 6 mois de prison …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *