mercredi 20 janvier 2021
Accueil / Société / 20 ans après son agression pendant la coupe du monde, le gendarme Nivel garde de lourdes séquelles

20 ans après son agression pendant la coupe du monde, le gendarme Nivel garde de lourdes séquelles

Il y a vingt ans, le gendarme mobile Daniel Nivel, père de deux enfants, était roué de coups par des hooligans allemands le 21 juin 1998, jour de la fête des pères, près du stade Bollaert de Lens après le match Allemagne-Yougoslavie de la Coupe du monde de football.

Aujourd’hui âgé de 63 ans, il garde de très lourdes séquelles neurologiques, notamment au niveau de l’audition et de la vision, “qui l’empêchent de vivre normalement”, a expliqué à L’Essor son avocat depuis 20 ans Me Antoine Vaast.

Frappé à plusieurs reprises à la tête, le maréchal des logis-chef Nivel de l’escadron 12/9 d’Arras resta 44 jours dans le coma à l’hôpital Roger-Salengro de Lille. Promu adjudant, il ne put jamais reprendre le travail. Un an après son agression, un journaliste de l’AFP, actuellement journaliste à L’Essor, avait pu rencontrer pendant quelques minutes le gendarme Nivel au ministère de la Défense, alors tutelle de la Gendarmerie. Il avait vu un homme profondément diminué, incapable de réagir et de s’exprimer, aidé en permanence par son épouse.

La photo en noir et blanc de l’agence de presse Reuters montrant le gendarme allongé par terre, inconscient, la tête ensanglantée, et secouru par deux de ses camarades avait fait le tour du monde. Elle avait suscité une immense vague d’indignation. Son épouse Lorette et ses enfants Vincent et Nicolas avaient reçu des milliers de lettres de soutien du monde entier, y compris de moines thibétains.

En Allemagne, cette agression gratuite avait fortement choqué et lancé “une mobilisation extraordinaire”, raconte Me Vaast. Le chancelier d’alors Helmut Khol avait fait part de son soutien à la Daniel Nivel. Les Allemands avaient collecté “une somme très importante” pour la famille, rappelle Me Vaast. La fédération allemande de football a invité à plusieurs reprises la famille Nivel à des rencontres internationales.

Six Allemands ont été condamnés à des peines de prison – allant de trois ans à dix ans – pour leur participation à l’agression du militaire dans trois procès différents : deux en Allemagne et en France.

PMG

On se souvient de Miroslav Blažević, l’entraîneur de l’équipe de Croatie, tenant dans ses mains au bord du terrain pendant  le reste des matchs de la coupe du monde 1998 un képi qui lui a été offert par  un gendarme d’Epinal et remis par trois réservistes de la gendarmerie  employés au service de surveillance et de protection de l’équipe croate à Vittel. Dans le képi se trouvait un mot à l’attention de l’entraîneur , une image pieuse de Sainte Geneviève,  et la prière du gendarme!

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.