dimanche 27 septembre 2020
Accueil / Société / Guyane : le légionnaire suspecté d’avoir tué un orpailleur illégal écroué
Un site d'orpaillage illégal en Guyane (Crédit photo: DR).

Guyane : le légionnaire suspecté d’avoir tué un orpailleur illégal écroué

Un légionnaire du 3e REI est soupçonné d’avoir tué un Brésilien dimanche en Guyane lors d’une opération de lutte contre l’orpaillage clandestin. Il a été mis en examen et écroué mercredi soir.

Ce militaire de 32 ans a été mis en examen pour “violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner”. Des circonstances aggravantes ont été retenues contre lui en “sa qualité de personne dépositaire de l’autorité publique et de l’usage de son arme”. Selon les informations de L’Essor, le légionnaire a tiré avec un fusil à pompe de calibre 12. Ce type d’arme, en dotation à la Légion étrangère en Guyane, peut tirer des chevrotines ou des balles.

Lire aussi sur L’Essor: L’opération Harpie, une mission à risques pour les militaires

Patrouille dans la forêt

Les faits se sont déroulés lors d’une patrouille en forêt dans le cadre de Harpie, l’opération permanente de lutte contre l’orpaillage clandestin en Guyane, à Camopi au sud-est à la frontière avec le Brésil. Le soldat a assuré qu’il avait tiré une première fois en l’air pour faire fuir deux Brésiliens en train de récupérer du matériel d’orpaillage. Il a ensuite dit qu’il avait tiré une nouvelle fois pour se défendre d’une attaque des deux hommes.

Selon l’autopsie, réalisée par la justice brésilienne, la victime est décédée des suites d’un tir. Six orifices d’entrée de plomb ont été dénombrées sur son corps, dont cinq dans le dos et une au niveau de l’oreille. L’enquête a été menée par la section de recherches de Cayenne, la Gendarmerie étant compétente dans les affaires impliquant des militaires.

PMG

Crowdfunding campaign banner

7 Commentaires

  1. Pharamond

    On marche sur la tête : en Guyane, terre de France, on est en guerre contre des envahisseurs étrangers. C’est pourquoi on y envoie l’Armée et la Gendarmerie mobile. Leur mission est de défendre le territoire français. Dans une guerre il y a des morts. Morts français en Afrique, morts français en Afghanistan, morts français en Guyane de France, ne les oublions pas. Comment s’étonner qu’il y ait des morts chez ces envahisseurs clandestins ? Mettre ce soldat en prison pour avoir défendu sa Patrie est plus qu’un crime, c’est une faute. Je suis totalement écœuré d’une telle forfaiture.

    • Maurice

      Tout à fait d’a

    • Exact c’est du n’importe quoi alors ont laisse les soldats dans les casernes et ont laisse faire, la justice en France est complètement pourrie.

    • Tout à fait d’accord! Le légionnaire fait son boulot contre un délinquant, et c’est lui qui va en prison… Cette justice est vraiment à côté de la plaque, et grâce à cela la Guyanne devient un terreau de délinquants, malheureusement. Donnons des armes factices aux militaires, au moins ils n’iront pas sous les verrous. Pays à la dérive!!!

  2. Alexandre

    En guerre ? Mais on gaine sur la tête la…
    Les étrangers comme vous dîtes, c’est les seuls ”bosseurs” a vouloir la travailler cette terre.
    La plupart des français attendent les aides sur les côtes.

  3. cagou56

    On marche sur la tête dans ce pays!

  4. Mais qui va défendre ce légionnaire ??????????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *