lundi 28 septembre 2020
Accueil / Société / Une grande première : des casinos à bord de navires battant pavillon français
Illustration (SD/L'Essor).

Une grande première : des casinos à bord de navires battant pavillon français

C’est une grande première dans le monde français des jeux d’argent et de hasard : des casinos pourront être installés à partir du 1er juillet 2017 à bord de navires de croisière battant pavillon français.

Un décret du ministère de l’Intérieur, paru mercredi au Journal officiel, précise les conditions d’exploitation de ces casinos maritimes, notamment pour les machines à sous et les tables de jeux.

Le décret stipule que les autorisations temporaires d’ouvrir des casinos maritimes concernent les « navires de commerce transporteur de passagers battant français quel que soit son registre d’immatriculation, soit d’un navire de commerce transporteur de passagers battant pavillon français et immatriculé à Wallis-et-Futuna.

Le casino de Deauville dans le Calvados (Photo d’illustration S.D/L’Essor).

Jusqu’à présent, seuls étaient autorisés les casinos terrestres dans les stations balnéaires, thermales ou climatiques. Il y a actuellement 199 casinos en France.

Par ailleurs, un autre décret du ministère de l’Intérieur fixe les conditions de l’expérimentation pour une durée de trois ans, à compter du 1er janvier 2018, de l’ouverture de clubs de jeux de jeux en alignant leur réglementation sur celle des 199 casinos français.

Ces cercles de jeux seront soumis à la surveillance de la police des jeux et pourront proposer à leurs clients – à l’exception des machines à sous – douze jeux de hasard : jeux dits « de contrepartie », comme différentes formes de poker et jeux dits de « cercle » (baccara …).

Le Parlement avait autorisé en décembre 2016 l’expérimentation de cercles de jeux avec une réglementation alignée sur celles de casinos. L’ensemble des cercles de jeux de la génération précédente, à la réglementation très différente des casinos, ont été fermés au cours des années précédentes par mesure administrative ou après une décision judiciaires, notamment pour le non-respect des obligations relatives au blanchiment d’argent .

PMG

 

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *