samedi 17 août 2019
Accueil / A la une / Gilets Jaunes : une prime de 300 euros pour 110.000 gendarmes et policiers
Un gendarme mobile et un policier, le 18 mai 2016 à Paris, face aux opposants à la manifestation « contre la haine anti-flic » organisée par des syndicats policiers. Photo d'illustration (M.GL'Essor).
Illustration (MG/L'Essor).

Gilets Jaunes : une prime de 300 euros pour 110.000 gendarmes et policiers

Confronté à une grogne des policiers, qui se disent “à bout” et qui réclament “un retour sur investissement”, notamment après les manifestations, souvent violentes, des Gilets jaunes,  le gouvernement va accorder une prime de 300 euros aux gendarmes et aux policiers mobilisés.
Un amendement en ce sens a été adopté dans la nuit de mardi à mercredi à l’Assemblée dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances 2019. La prime doit bénéficier à 110.000 policiers et gendarmes pour un coût total estimé d’environ 33 millions d’euros.

Comment la répartition entre policiers et gendarmes va t-elle être faite, sachant que les gendarmes ont été davantage engagés que les policiers lors des manifestations des Gilets jaunes, ce que conteste un syndicat de police ?

Interrogé par L’Essor, le ministère de l’Intérieur a répondu mercredi en fin d’après-midi que la répartition n’était pas connue à ce stade.

Lire aussi sur L’EssorActe IV des Gilets jaunes: les gendarmes davantage mobilisés que les policiers

D.C

A voir également

La 496ème promotion de Chaumont honore Georges Guillaume, un gendarme fusillé en 1944

La 496ème promotion de l'école de Gendarmerie de Chaumont, dernière de l'année 2019, a été baptisée. Elle honore le gendarme Georges Guillaume, fusillé en 1944.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *