lundi 26 octobre 2020
Accueil / Société / Explosion des cambriolages : 17% des Français se sentent en insécurité
Illustration (L'Essor).

Explosion des cambriolages : 17% des Français se sentent en insécurité

17% des Français expriment un sentiment d'”insécurité”, selon l’enquête de l’ONDRP et de l’Insee, un chiffre en hausse et lié à l’explosion des cambriolages, souvent le fait de gangs organisés mais discrets.

L’observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) et l’Insee publient jeudi leur septième enquête annuelle dite de “victimation”. Elle consiste à interroger les Français sur les faits de délinquance dont ils disent avoir été victimes, ce qui contraste fortement avec les chiffres officiels.

En 2013, plus de 17% des personnes interrogées disent avoir ressenti “à domicile” ou “dans leur quartier” un sentiment d’insécurité contre 16,3% en 2012 et mois de 13,3% en 2008. La proportion de personnes citant la délinquance “parmi les trois problèmes les plus préoccupants dans la société française” est aussi à son “niveau le plus élevé depuis 2007″(53%), fait encore valoir cette enquête.

4,2 millions de vols et tentatives de vols en 2012

Selon l’ONDRP, cette hausse est à mettre en relation “avec l’augmentation” du nombre de Français déclarant avoir été victimes de vols ou de tentatives de vols ou “en avoir entendu parler dans leur environnement”. Ils visent notamment les cambriolages, en forte augmentation depuis plusieurs mois, selon les statistiques officielles (+ 8 à 10% selon le dernier bilan mensuel).

4,2 millions de vols et tentatives ont eu lieu en France en 2012, soit deux à trois fois plus que les chiffres officiels, révèle cette enquête, qui se base sur des entretiens. Seulement 39% des victimes ont déposé plainte pour un vol et 20% pour tentative expliquant en partie la distorsion de ce type d’enquête avec les chiffres officiels des forces de l’ordre, qui se basent sur des plaintes.

Plus de 1,9% des ménages français déclarent avoir été victimes de cambriolages ou de tentatives de leurs résidence principale, souligne encore l’étude, soit 600.000 faits, davantage encore que ce que relatent les statistiques. Cela concerne 2,1 ménages sur 100, une “hausse très significative” par rapport aux années précédentes, écrit l’ONDRP.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.