mardi 27 octobre 2020
Accueil / Société / Escroquerie dans le bâtiment en Alsace : plus de 10 millions d’euros de préjudice

Escroquerie dans le bâtiment en Alsace : plus de 10 millions d’euros de préjudice

Au moins 14 membres d’un clan turc d’origine kurde ont été interpellés, soupçonnés d’avoir mis en place un vaste système d’escroqueries et fraudes aux prestations sociales dans le secteur du bâtiment en Alsace pour un préjudice d’environ 10 millions d’euros.

L’enquête menée par la Sécurité publique du Bas-Rhin a démarré voici plusieurs mois. Elle a permis d’identifier une société basée près de Strasbourg qui était dirigée par un homme de paille lequel employait les membres du clan. Ces derniers négociaient des contrats de démolition de structures métalliques auprès de grands groupes qu’ils sous-traitaient ensuite à des structures éphémères.

Ces sociétés sous-traitantes s’abstenaient de régler les charges et cotisations sociales, puis étaient vidées de leurs actifs et mises en liquidation judiciaire. Comme les salariés avaient bénéficié, juste avant la liquidation, d’importantes hausses de salaire, ils pouvaient ensuite bénéficier d’indemnités conséquentes, versées par l’AGS, l’agence chargée de garantir les rémunérations des employés en cas de défaillance de l’entreprise.

Le préjudice global pour les différents organismes dépasse les 10 millions d’euros. Plus de 60.000 euros, 5.000 francs suisses, des bijoux et des véhicules ont été saisis, ainsi que des comptes bancaires bloqués en Allemagne.

Une centaine de policiers mobilisés

Un vaste coup de filet mobilisant plus d’une centaine de policiers a permis lundi l’interpellation de 14 membres du clan à Strasbourg et dans l’est de la France, ainsi que du “patriarche” à Kehl en Allemagne dans le cadre d’un mandat d’arrêt européen. Un porte-parole du parquet d’Offenbourg en Allemagne a confirmé qu’un entrepreneur de nationalité turque, âgé de 56 ans, avait été interpellé et écroué en attendant son extradition. Plusieurs suspects devaient être présentés jeudi dans la journée à la Juridiction inter-régionale spécialisée (JIRS) de Nancy.

(D’après AFP)

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.