vendredi 22 janvier 2021
Accueil / A la Une / “Deux pingouins sur le rond-point”: un Roannais devant la justice pour propos outrageants envers les gendarmes
Illustration (Photo : DR).
Illustration (Photo : DR).

“Deux pingouins sur le rond-point”: un Roannais devant la justice pour propos outrageants envers les gendarmes

“Deux pingouins sur le rond-point”… Après des commentaires déplacés sur les réseaux sociaux, un Roannais est poursuivi pour outrage et diffamation, rapporte la Gendarmerie de la Loire dans un communiqué. Ses propos “outrageants” sur les gendarmes vont le conduire devant le tribunal correctionnel.

L’affaire remonte au dimanche 27 novembre. Ce jour-là, les gendarmes effectuent un contrôle de vitesse sur la commune de Vougy. Revenus à la brigade, ils découvrent alors un message posté par un utilisateur de la page Facebook “Info contrôle routier 42” signalant la présence de “deux pingouins sur le rond-point”. Dans les commentaires de cette publication, l’utilisateur se vante d’avoir rempli son attestation de déplacement juste avant de croiser les gendarmes. Ce qui, écrit-il, lui a permis d’apprécier “la nouvelle déco de Noël” du rond-point.

“Pingouins”: l’homme évoque la liberté d’expression

En déroulant le fil de la page, les gendarmes découvriront d’autres publications du même tonneau. Le 12 septembre notamment, le conducteur signale la “volaille à l’ombre” d’un rond-point.

Lire aussi: Condamné pour des faits d’outrages, va-t-il effectuer ses TIG dans une résidence de gendarmes?

C’est en étudiant son profil numérique que les gendarmes parviennent à l’identifier. Convoqué à la gendarmerie, l’homme reconnait les faits mais évoque la liberté d’expression. Pour lui, “il n’y a pas mort d’homme à mettre ces propos sur internet”. La justice tranchera la question le lundi 22 mars 2021, rapporte Le Progrès. Convoqué sur décision du parquet, l’homme devra trouver de meilleurs arguments.

En attendant, les gendarmes mettent en garde les internautes contre tous “propos outrageants ou diffamants” qui, promettent-ils, “seront toujours relevés et poursuivis”.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.