mardi 29 septembre 2020
Accueil / Société / Nouveau cadre d’usage des armes : des vidéos pour former les policiers
essor procès policier meurtre Marseille
(Photo illustration SD/ Essor)

Nouveau cadre d’usage des armes : des vidéos pour former les policiers

Des “tutos” en vidéo pour former les policiers au nouveau cadre d’emploi des armes à feu: la police nationale a présenté mardi “un produit qui permet aux agents de répondre aux questions qu’ils se posent” sur cette mesure controversée de la loi Sécurité.

Quatorze tutoriels vidéo, qui placent les fonctionnaires de police face à des situations à chaque fois diverses mais “tirées de faits réels“, sont mis en ligne sur une plateforme numérique désormais consultable par tous les agents et encadrants de la police nationale. Du contrôle routier qui tourne mal au périple meurtrier d’un assaillant armé d’un fusil mitrailleur, en passant par l’attaque d’un commissariat ou le déséquilibré armé dans une rue, les vidéos sont accompagnées d’une série de questions qui permettent de tester l’aptitude du policier à réagir correctement face à ces situations. “Ce n’est pas une thématique comme les autres et nul policier ne peut ignorer aujourd’hui le cadre de l’usage des armes“, relève Cédric Santoro, sous-directeur à la direction centrale de la formation et du recrutement de la police nationale (DCFRPN).

Mesure-phare de la loi “Sécurité publique” présentée comme une réponse au mouvement de colère des policiers qui s’est manifesté cet automne, l’extension du cadre d’usage des armes pour les policiers “multiplie l’exigence pour les policiers de se poser les bonnes questions“, opine un haut responsable policier. Cette réforme a fait l’objet de vives critiques de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH), qui a déploré une “extension dangereuse des cas d’autorisation d’ouverture du feu“.

Le nouveau cadre d’usage des armes doit répondre à trois conditions, rappelle-t-on à la direction générale de la police nationale. Les policiers doivent agir dans le cadre de leurs fonctions, être revêtus de leur uniforme ou des insignes extérieurs et apparents de leur qualité et “n’utiliser leur arme qu’en cas d’absolue nécessité et de manière strictement proportionnée“.

L’usage des armes (qui ne sont pas nécessairement des armes à feu) n’est autorisée que dans cinq situations: la légitime défense, la défense des lieux occupées et des personnes après deux sommations à haute voix, la fuite des personnes ou des véhicules après sommations et si elles sont susceptibles de perpétrer des atteintes à la vie ou à l’intégrité des policiers ou d’une tierce personne et enfin le périple meurtrier d’un assaillant sur le modèle des attentats du 13 novembre.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *