samedi 26 septembre 2020
Accueil / Société / Des militants du Collectif “Stop le contrôle au faciès” embarqués par la Police

Des militants du Collectif “Stop le contrôle au faciès” embarqués par la Police

Une vingtaine de militants du Collectif “Stop le contrôle au faciès” ont été embarqués jeudi par la Police alors qu’ils déposaient une gerbe symbolisant “la mort de l’égalité” devant le ministère de l’Intérieur.

Les militants, tous de noir vêtus, s’étaient d’abord rassemblés devant l’église de la Madeleine, à Paris, pour lire une “oraison funèbre”, accusant le gouvernement d’avoir “enterré” toutes ses promesses de lutte contre les discriminations. Leur action, organisée à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre les discriminations, les a ensuite conduits place Beauvau, où ils ont été embarqués en milieu d’après-midi à bord d’un bus vers un poste de Police.

Ce collectif, qui rassemble plusieurs associations, dont AC Le Feu ou la Brigade antinégrophobie, milite pour l’expérimentation de récépissés, que les forces de l’ordre devraient remettre à toute personne à l’issue d’un contrôle d’identité. Pour eux, il s’agit de la seule mesure à même de limiter les contrôles abusifs, qui ciblent davantage les Noirs et les Arabes.

Pendant sa campagne, François Hollande s’était engagé à lutter contre ces contrôles dits “au faciès” qui crispent les relations entre la Police et les jeunes, notamment de banlieues. A la suite de l’opposition du ministre de l’Intérieur Manuel Valls aux récépissés, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait abandonné cette idée, qui reste défendue par plusieurs ministres du gouvernement, dont la garde des Sceaux Christiane Taubira.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *