L'Essor

Le dernier survivant du Normandie-Niemen décoré

Sur la photo, de gauche à droite, le consul, l'ambassadeur, le général Lafond, le colonel Fonck actuel commandant de l'escadron de chasse Normandie - Niemen 2/30 et les colonels Bourguignon et Beausoleil de la Défense Aérienne. (Photo Jean-Jacques Rinck)

André Peyronie, 97 ans, dernier survivant du régiment de chasse Normandie-Niemen, a été décoré la semaine dernière de l’Ordre d’honneur belarus.

L’ambassadeur de la République du Bélarusse en France Pavel Latushka a remis les insignes de cette distinction à André Peyronie, sergent-chef mécanicien au Normandie-Niemen.
Il avait participé à la première campagne de l’unité sur le front de l’Est de mars à octobre 1943. André Peyronie était chargé de l’entretien du Yak du pilote Marcel Lefevre, as (14 victoires aériennes, dont 11 homologuées) du régiment, tué en 1944 et Compagnon de la Libération.

André Peyronie est chevalier de la Légion d’honneur et titulaire de la Médaille militaire.

Le dernier pilote survivant du Normandie-Nieman, Gael Taburet , est décédé il y a un an à l’âge de 97 ans.
Le Normandie-Niemen, unité sous commandement soviétique, fut la première formation de chasse française de la Seconde Guerre mondiale avec 273 victoires homologuées au cours de 5.240 missions et 869 combats. 42 de ses 97 pilotes ont été tués.

Seule unité de la France Libre et seule unité étrangère engagée sur le front russe aux côtés de l’Union soviétique, elle comptera 21 Compagnons de la libération et quatre Héros de l’Union soviétique, une décoration très rarement accordée aux étrangers.

PMG