mardi 29 septembre 2020
Accueil / Société / Déménagement du Pôle judiciaire (PJGN)
La cour du fort de Rosny (Photo/(MG/L'Essor).

Déménagement du Pôle judiciaire (PJGN)

Les locaux flambant neufs de Pontoise (95) vont bientôt accueillir les gendarmes du Pôle judiciaire de la Gendarmerie (PJGN), nouvelle entité qui rassemble les experts des laboratoires de l’IRCGN et les enquêteurs du STRJD. C’est la fin d’un paradoxe que découvraient tous les visiteurs des prestigieux laboratoires de l’IRCGN (Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale) : les services de pointe et les matériels ultramodernes des laboratoires étaient hébergés dans des bâtiments préfabriqués hors d’âge.

Le déménagement d’une telle structure (540 personnes) ne se fait pas d’un claquement de doigts, et les départs des bureaux ont été́ étalés de mars à mi-juin. Pour les habitations, les départs ont également dû être cadencés, pour des raisons pratiques. Il était impossible d’avoir, le même jour, plusieurs camions dans les cours ou plusieurs familles qui utilisent l’ascenseur avec leurs cartons. L’organisation a tenu compte des volontés des uns et des autres : les célibataires déménageront probablement en premier, tandis que les chargés de famille feront quotidiennement le trajet Rosny-Pontoise jusqu’à l’été́, pour ne pas perturber la scolarité de leurs enfants.

NB : Cet article est paru dans « L’Essor » n° 478 – février 2015

Photo : la cour du fort de Rosny-sous-Bois

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *