vendredi 23 octobre 2020
Accueil / Société / Démantèlements des camps roms : des baraques détruites près de Lyon

Démantèlements des camps roms : des baraques détruites près de Lyon

Un camp rom abritant environ 80 personnes a été détruit par des bulldozers jeudi matin à Villeurbanne, près de Lyon, quinze jours après l’annonce par le ministre de l’Intérieur Manuel Valls de sa décision de poursuivre les démantèlements des camps.

Jeudi, deux bulldozers ont détruit la dizaine de baraques situées rue Léon Blum à Villeurbanne, sous le regard des familles expulsées. “La Police est venue et nous a jetés dehors, mais on va où? On dort où? On mange comment?”, criait un homme d’une cinquantaine d’années, entouré de ses trois enfants, s’abritant de la pluie dans une station-service. La Préfecture n’a pas souhaité commenter cette expulsion, rappelant toutefois qu’il s’agissait de l’application d’une décision de justice datant du 29 octobre 2012.

En marge d’une conférence mercredi à Lyon, le préfet du Rhône, Jean-François Carenco, avait déclaré à la presse: “Il y a des squats un peu partout, ça ne peut pas durer”. Le 14 mars, Manuel Valls avait évalué à 400 le nombre des campements “illicites” de Roms. Il avait suscité la polémique le lendemain en estimant que “hélas, les occupants des campements ne souhaitent pas s’intégrer dans notre pays pour des raisons culturelles ou parce qu’ils sont entre les mains de réseaux versés dans la mendicité ou la prostitution”.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.