samedi 31 octobre 2020
Accueil / Société / Démantèlement d’une vaste filière de drogue : six personnes interpellées

Démantèlement d’une vaste filière de drogue : six personnes interpellées

Six personnes ont été interpellées mercredi à Nice (Alpes-Maritimes) et à Saint-Tropez (Var), en lien avec le démantèlement d’une vaste filière internationale de stupéfiants et de blanchiment opéré en octobre dernier, a indiqué mercredi la Police. Des perquisitions ont également été menées à Anglet (Pyrénées-Atlantiques) et en région parisienne, a-t-on appris de même source.

En octobre, le démantèlement de la filière internationale avait conduit à l’interpellation de plusieurs figures du grand banditisme azuréen. A Pau (Pyrénées-Atlantiques), la Police avait d’abord interpellé trois hommes, qui avaient fait une halte dans un hôtel de la région. 130 kg de résine de cannabis étaient dissimulés dans une de leurs voitures. L’un des hommes arrêtés, âgé de 39 ans, Laurent Choukroun, était en fuite en Espagne depuis plus de dix ans. Il y travaillait avec Eric Berthuy, dit “la Tortue”, un trafiquant niçois influent assassiné en 2009 à Marbella.

Condamné en 2003 à quatre ans de prison pour vol avec violence à domicile, Laurent Choukroun n’avait jamais purgé sa peine. Il faisait en outre l’objet de deux mandats d’arrêt internationaux de la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Marseille, qui s’occupe de criminalité organisée et de délinquance financière. La Police avait ensuite procédé à d’autres interpellations parmi des membres présumés du grand banditisme azuréen, qui écoulaient la drogue en prenant des commissions. Comme Patrick Allavena, qui pourrait être le principal intermédiaire de Laurent Choukroun dans les Alpes-Maritimes, ou encore Christian Maistre dit “l’arbalète” sorti de prison en 2010 après une condamnation pour trafic de stupéfiants.

Les enquêteurs s’étaient également intéressés à l’entourage des trafiquants, qui servaient de prête-noms pour blanchir l’argent de la drogue en investissant dans des bars et restaurants, en particulier dans le vieux Nice. Au total 20 personnes avaient été interpellées. Huit personnes avaient été mises en examen à Marseille.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.