dimanche 21 juillet 2019
Accueil / Société / Défense / Un fichier “caché” pour les candidats à la Légion étrangère
Gardes républicains et légionnaires lors d'une cérémonie aux Invalides en 2008 (MG/L'Essor)
Gardes républicains et légionnaires lors d'une cérémonie aux Invalides en 2008 (MG/L'Essor)

Un fichier “caché” pour les candidats à la Légion étrangère

Les candidats à la Légion étrangère figureront désormais dans un fichier dénommé “Legato” géré par le commandement des célèbres Képis blancs à Aubagne (Bouches-du-Rhône). Les données (noms, date et lieu de naissance, …), leur durée de conservation, et les catégories de personnes habilitées à consulter ce fichier ne sont pas précisées dans le décret. Signé par la ministre des Armées Florence Parly, le texte est paru ce mercredi au Journal officiel.

Le décret fait en effet l’objet d’une dispense de publication pour la quasi totalité de son texte. La loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, dans son article 30, prévoit que les décrets “intéressant la sûreté de l’Etat, la défense ou la sécurité publique peuvent ne pas comporter tous les éléments” contenus dans les fichiers classiques.

Il échappe donc largement au contrôle de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil). Celle-ci a émis, ce mercredi au Journal officiel, un laconique “avis favorable avec réserve”. Contrairement à ses avis de plusieurs pages qu’elle peut donner sur les fichiers classiques.

Le fichier Legato est le 17ème fichier “caché” après ceux de Cristina ou des signalements pour la prévention et la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT) du ministère de l’Intérieur, ceux des ministères des Armées, de l’Economie ou de la Justice.

Chaque année, quelque 8.000 hommes sont candidats pour entrer à la Légion étrangère. Leurs candidatures sont filtrées par la Division statistiques et protection de la Légion étrangère (DSPLE), en lien avec la Direction du renseignement et de la sécurité de la Défense (DRSD) du ministère des Armées. A l’issue des tests, 20 % d’entre eux sont retenus pour un contrat de cinq ans. La Légion étrangère, créée en 1831, compte actuellement 8.900 hommes.

PMG

A voir également

Le maître Cédric de Pierrepont à gauche et le maître Alain Bertoncello Photo Ministère des armées

Deux commandos marine décédés au Burkina Faso en sauvant des otages

Deux militaires des forces spéciales sont morts la nuit dernière au Burkina-Faso lors d'une opération de libération d'otages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *