mardi 20 avril 2021
Accueil / A la Une / La prévôté enquête sur un grave incident entre trois soldats français au Mali
Des prévôts de la force Barkhane (Crédit photo: Jean-Marc Tanguy).
Des prévôts de la force Barkhane (Crédit photo: Jean-Marc Tanguy).

La prévôté enquête sur un grave incident entre trois soldats français au Mali

La prévôté de la force Barkhane déployée au Sahel enquête sur un grave incident survenu lors du réveillon de Noël à Gao (Mali). Un soldat français a en effet blessé par arme deux de ses camarades.

L’altercation, sur fond d’alcool, a opposé trois soldats de la même unité. L’un des trois a tiré avec son pistolet automatique 9 mm sur deux de ses camarades. Les deux victimes blessées, l’une sérieusement, l’autre légèrement, ont été évacuées vers un hôpital militaire en France.

Une enquête judiciaire de la prévôté a donc été ouverte ainsi qu’une enquête de commandement.

La prévôté compte quelque 120 officiers et sous-officiers de gendarmerie. Il y a cinq détachements prévôtaux permanents (Allemagne, Djibouti, Emirats arabes unis, Gabon, Sénégal). Les autres détachements accompagnent les armées françaises déployées à l’étranger en Opex. Ils sont composés de sous-officiers titulaires de la qualification d’officier de police judiciaire. Ils sont habilités par le parquet général de la Cour d’appel de Paris.

Sous la direction de magistrats parisiens

Dans le cadre de leurs missions de police judiciaire, les prévôts constatent notamment les infractions commises par les soldats français. Ils travaillent sous la direction des magistrats des formations spécialisées militaires du tribunal de grande instance de Paris.

Au sein de Barkhane, le détachement prévôtal a ainsi enquêté sur des vols commis par un militaire ou des faits de harcèlement contre des personnels féminins. Il a également enquêté en novembre 2019 sur la collision entre deux hélicoptères français (13 morts). Il participe également à la formation des gendarmeries locales.

Lire aussi: Ces prévôts français qui forment les gendarmes maliens à Gao (reportage)

Barkhane compte 5.100 soldats au Sahel. Elle y lutte depuis 2014 contre les groupes jihadistes avec ses partenaires du G5 Sahel (Mauritanie, Tchad, Mali, Burkina Faso, Niger). 

PMG

Crowdfunding campaign banner

6 Commentaires

  1. François

    Bonjour,
    Il existe un détachement prévôtal permanent en Côte d’Ivoire, en appui des FFCI.

  2. Bébert

    A vomir l’essor qui fait feu de tout bois.

    • Alain Dumait

      Je comprends que vous êtes partisan de filtrer les informations, pour publier celles qui plaisent et retenir celles qui gênent… Cette conception de l’information est “à vomir”…

      • Bébert

        Bonjour
        Parlez nous plutôt des trois Militaires du 1er Régiment de Chasseurs de, THIERVILLE/Meuse, tués au Mali.

        • Alain Dumait

          Nous privilégions les infos qui concernent la communauté des gendarmes, prévôts compris…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.