dimanche 17 février 2019
Accueil / Société / Défense / Hommage sur le pont Alexandre III au commando de l’air tué au Mali

Hommage sur le pont Alexandre III au commando de l’air tué au Mali

 

Plusieurs centaines de personnes ont rendu hommage jeudi matin sur le pont Alexandre III à Paris au commando de l’air Alexis Guarato, grièvement blessé le 13 octobre au Mali et décédé de ses blessures le 26 octobre.

Quatre sections, dont une du 3e Régiment parachutiste d’infanterie de marine (RPIMA), actuellement déployées dans la capitale dans le cadre de l’opération Sentinelle, ont présenté les armes. Une vingtaine de drapeaux d’associations d’anciens combattants ont été abaissés au passage du cortège funèbre escorté par des motards de la Garde républicaine en grande tenue.

Des militaires d’active en uniforme de tous les grades de la Gendarmerie et des trois armées (Terre, Mer, Air) étaient présents aux côtés d’anciens combattants en civil portant leurs décorations et coiffés de leur béret. Trois véhicules de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) et une vingtaine de sapeurs-pompiers étaient également sur le pont qui fait face aux Invalides.

Une cérémonie d’hommage national au sergent-chef Alexis Guarato du commando parachutiste de l’air n°10 (CPA 10) se déroulera dans l’après-midi sous la présidence du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian sur la base aérienne d’Orléans-Bricy où est basé le CPA 10.

Cet hommage sur le pont Alexandre III se déroule depuis 2011 à chaque passage d’un convoi funèbre d’un militaire mort pour la France.

A voir également

Un nouveau fichier secret défense a été créé

Un fichier secret défense, mis en œuvre par la Direction du renseignement militaire (DRM), vient …

Un commentaire

  1. CHARRIERE

    je trouve que ces hommages rendus à des militaires ne sont pas assez retransmis aux informations télévisées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement notre dernier dossier : « il y a 10 ans, le rattachement de la Gendarmerie au Ministère de l‘Interieur »

Vous n’êtes pas (encore) abonné à notre magazine « L’Essor de la Gendarmerie Nationale », je vous propose de recevoir, gratuitement, notre dossier du mois de janvier, en tiré à part.


Il vous suffit pour cela de nous retourner, en un clic, le simple bulletin ci-dessous :