dimanche 27 septembre 2020
Accueil / A la Une / David Galtier s’engage dans la bataille des municipales
Paris, le 11 septembre 2017, le général d'armée David Galtier, inspecteur général des armées-Gendarmerie (Igag), dans son bureau de la rue de la Banque. (M. GUYOT/ESSOR)
Paris, le 11 septembre 2017, le général d'armée David Galtier, inspecteur général des armées-Gendarmerie (Igag), dans son bureau de la rue de la Banque. (M. GUYOT/ESSOR)

David Galtier s’engage dans la bataille des municipales

Le général d’armée (2S) David Galtier sera candidat aux prochaines élections municipales. Cette figure de la Gendarmerie sera la tête de liste dans les 13e et 14e arrondissements de Marseille, sa ville de coeur.

On savait en effet que l’ancien inspecteur général des armées Gendarmerie (Igag) était à la tête d’une société de conseil. Il vient de dévoiler sa présence dans l’équipe de Martine Vassal. La présidente du conseil de la métropole Aix-Marseille-Provence brigue l’investiture des Républicains pour cette élection municipale.

“Je suis né dans les quartiers de Marseille, j’ai grandi dans la cité HLM des Olives dans le treizième arrondissement, rappelle à L’Essor David Galtier. Je dois à Marseille ma jeunesse. Et si je peux apporter quelque chose avec mes quarante années d’expérience dans la sécurité publique.”

Lire aussi sur L’Essor : Adieu aux armes du général David Galtier, une grande figure de la Gendarmerie

David Galtier référent sécurité pour les municipales

L’ancien officier de Gendarmerie a été désigné logiquement le référent sécurité de la candidate après l’avoir conseillé sur ce sujet. Il préconise notamment un renforcement musclé de la police municipale marseillaise. Mais il n’aura pas la tâche facile dans ce septième secteur très disputé. Le sénateur Stéphane Ravier (Rassemblement national) avait été élu en 2014 avec 35,34 % des voix. Le candidat de la droite, Richard Miron, avait lui rassemblé 32,15 % des suffrages, soit un peu moins que le candidat de la gauche, Garo Hovsepian (32,52%).

“J’ai, en tant qu’ancien général de Gendarmerie, l’ordre républicain chevillé au corps”, explique David Galtier. Et l’ancien chef des gendarmes de la région Paca entre 2013 et 2017 ajoute. “Je ne veux pas voir ma ville aux mains des extrêmes, que ce soit l’extrême-gauche, qui prône l’anarchie, ou l’extrême-droite qui pratique l’exclusion.” Le général n’aura pas la partie facile dans cette élection disputée. “Quand on va au bout des choses, il faut accepter le combat”, précise-t-il avec panache à ce sujet.

Le candidat Galtier aux municipales marseillaises n’est pas le premier gendarme à s’engager en politique. L’Assemblée nationale, avec Jean-Louis Masson, et le Sénat, avec Henri Leroy, comptent chacune un ancien gendarme, tous deux sous les couleurs des Républicains. Le général Bertrand Soubelet avait lui échoué à rejoindre le Palais-Bourbon.

GT.

Crowdfunding campaign banner

5 Commentaires

  1. BELLENGER

    IL N Y A PAS QUE DES GENERAUX QUI SE PRESENTENT AUX ELECTIONS MUNICIPALES CELA FAIT BIENTOT
    12 ANS QUE JE SUIS ADOINT PUIS PREMIER AJOINT APRES 35 ANS DE GENDARMERIE ET 5 ANS DE RESERVES
    ET CERISE SUR LE GATEAU JE SUIS SORTI EN TETE AUX DEUX ELECTIONS EN 2008 ET 2014 DANS UNE COMMUNE DE 700 HABITANTS

    • erictoulorge

      Bravo , c’est bien Courage , il faut plus de gens comme vous.
      Tout mon respect et mon soutient.
      cordialement.

    • hénault

      Je te félicite sur le rôle que tu as accepté au sein de ta commune.
      C’est un engagement de tous instants dans son périmètre.
      Je te souhaite un accès à la magistrature communale dans ce qui
      me semble une forme de masochisme, mais très enrichissant.
      JClaude.

  2. DREVON

    C’est très bien que d’Anciens de l’Arme de tout grade s’engagent en politique pour mettre au service de la nation les valeurs qui sont les nôtres et,dans ces temps marqués par une montée des violences , montrer que l’on est capable de traiter ces problèmes avec la fermeté qui s’impose en ne se contenant pas de discours et dans le respect de l’humain . Nous avons également besoin d’élus pour défendre notre Institution lorsqu’elle est attaquée , parce que notre condition militaire, dont nous sommes fiers, impose souvent le silence à ceux de l’active qui servent encore Notre sens de l’éthique est notre honneur.
    J’ai fait moi même partie d’une équipe quelque temps et je sais que notre présence compte, qu’elle soit pour ceux qui sont en situation de direction que dans l’opposition.
    Donc bonne chance à tous dans ces diverses élections qui s’annoncent pour 2020.
    Général (2s) J.L DREVON

  3. Drevet

    Tous mes vœux vous accompagnent cher ami.
    Vous avez bien du courage !
    Bien amicalement à vous
    JM Drevet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *